//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Encore Heureux (2015) de Benoit Graffin
Encore Heureux affiche

Encore Heureux (2015) de Benoit Graffin

Encore Heureux afficheEn compétition au Festival de l’Alpe d’Huez 2016 (festival international du film de comédie), Encore Heureux de Benoit Graffin affiche une grande promesse avec son casting alléchant composé d’Edouard Baer et Sandrine Kiberlain.
    

Synopsis :

Sam (Edouard Baer) est un cadre sup au chômage depuis 2 ans. Sa femme, Mari (Sandrine Kiberlain) ne peut plus supporter l’inactivité de son mari, qui se complaît dans leur studio minable. Le couple, avec leurs deux enfants, vit dans la pauvreté extrême, obligé de voler pour se nourrir. Un jour, la très riche voisine du dessous décède… 

Un comique de situations réussi

Encore Heureux photo
© 2015 – EDI FILMS ET EUROPACORP – Pascal Chantier

La force de Encore heureux est indéniablement dans ses dialogues comiques. Aussi, on assiste à un florilège de pics grinçants et osés sur plusieurs thématiques : les riches, les personnes âgées, les sans abris… Même le Président de la République en prend pour son grade : “On est la risée du quartier, même Hollande, on le regarde avec plus de respect”. 

Un casting de premier choix

Dans Encore Heureux, il y a également beaucoup de comique de situation grâce notamment à l’interprétation de deux acteurs de talents Sandrine Kiberlain et Edouard Baer qui forment un duo totalement déjanté qu’on adore. La première mise à plein sur son côté bourgeois branché. Même dans la misère, l’actrice reste d’une classe extrême dans la lignée de ses précédentes prestations dans Comme un avion (2014) de Bruno Podalydès ou Floride (2015) de Philippe le Guay. Elle montre également qu’on peut amener le rire dans des situations les plus tragiques. Edouard Baer garde ce côté caustique et décalé. Il est terriblement attachant. On n’en oublie pas la petite touche Benjamin Biolay, invité dandy surprise.

Un scénario peu crédible

Néanmoins, on peut reprocher à Encore Heureux son manque de crédibilité dans un scénario qui enchaîne trop vite les péripéties ubuesques sans chercher de cohérences entre les situations. Par exemple, la mort de la riche vieille acariâtre alors qu’elle a son coffre ouvert tombe plutôt à pic, mais les ficelles sont tellement grosses qu’on a du mal à y croire. De même que les manœuvres du couple pour cacher ce décès accidentel… Elles sont trop caricaturales et pas assez ancrées dans une réalité. Dommage car Encore Heureux perd un peu de sa consistance comique en partant dans le burlesque. On peut également reproché l’emploi trop prononcé de grossièretés pour faire rire. On connait les rouages de la mamie aux vocabulaires peu recommandables mais ce mécanisme doit tout de même être utilisé avec parcimonie.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 27 janvier 2016
  • Distribution France : EuropaCorp Distribution
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.
Antoine Corte

Check Also

Quand on a 17 ans_affiche

Quand on a 17 ans (2016), “le coeur fou robinsonne…”

Un décor de montagnes (Les Pyrénées), deux saisons (été, hiver) rythmés par le temps scolaire, …

Phantom-Boy-affiche

Phantom Boy (2015), le super-héros new-yorkais à la sauce française

Le studio d’animation Folimage file aux États-Unis pour nous conter les aventures d’un nouveau personnage …

Laisser un commentaire