//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique, un documentaire passionnant
Une nuit au cinema - George Lucas et le cinéma fantastique (c) TURNER ENTERTAINMENT NETWORKS, INC. A TIME WARNER COMPANY. ALL RIGHTS RESERVED
© TURNER ENTERTAINMENT NETWORKS, INC.
A TIME WARNER COMPANY.
ALL RIGHTS RESERVED

Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique, un documentaire passionnant

Une nuit au cinema - George Lucas et le cinéma fantastique (c) TURNER ENTERTAINMENT NETWORKS, INC. A TIME WARNER COMPANY. ALL RIGHTS RESERVED
© TURNER ENTERTAINMENT NETWORKS, INC.
A TIME WARNER COMPANY.
ALL RIGHTS RESERVED
La veille de la sortie nationale de Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force (2015), la chaîne TCM Cinéma propose de découvrir le documentaire inédit de Laurent Bouzereau sur Georges Lucas, intitulé Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique. Le père des Jedi  nous y fait partager sa passion pour le genre et en profite pour revenir sur la création de la saga des Star Wars.

Synopsis :

Face à la caméra de Laurent Bouzereau, grand spécialiste du making of et de l’interview-fleuve, le créateur de la saga Star Wars, George Lucas, évoque un siècle de films de genre et revient sur ses influences personnelles, de King Kong à La Planète des singes.

     
Histoire du cinéma fantastique
   

    
Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique est un documentaire porté tout du long par la voix de George Lucas. Narrateur de cette Histoire du cinéma fantastique, il commence par définir le cinéma fantastique et souligner l’importance d’un univers cohérent.

Il précise ensuite que le cinéma fantastique ne se cantonne pas à la science-fiction mais englobe aussi d’autres genres de films :

  • les films avec un revenant comme Ghost (1990) ;
  • les films de Michael Powell qui montrent à l’image des détails qu’on ne voit pas ;
  • les films de David Lynch avec son style si particulier,
  • les films de Jean Cocteau comme la La Belle et la Bête (1946)
  • les films d’Ingmar Bergman comme Le Septième Sceau (1957),
  • les films de Terry Gilliam comme l’univers original de Brazil (1985),
  • les films de Tim Burton, Christopher Nolan et James Cameron qui ont chacun leur propre style – même si le dernier cité a adapté Pocahontas pour Avatar (2009) -,

Il cite bien évidemment un autre George – mais avec un « s » -, le français Georges Méliès, comme un des pionniers du genre et rappelle que dès ses origines, le cinéma a toujours utilisé le principe de la nouveauté pour attirer le public.

Accompagné de nombreux extraits, récents et plus anciens (King Kong, Le Voyage sur la Lune, Harry Potter, Intolerance, Iron Man, L’Histoire sans fin…), Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique de Laurent Bouzereau nous emmène sur les traces des films qui ont marqué le cinéaste américain tout au long de sa vie, dressant par là-même une sorte d’Histoire du cinéma fantastique.

Ainsi, George Lucas a d’abord découvert le fantastique à travers les livres (Le Magicien d’Oz  et Jules Verne) avant de le découvrir au cinéma.  Il y a eu ensuite la magie des films d’animation de Walt Disney comme Blanche Neige et les sept nains (1937), Dumbo (1941) ou Pinocchio (1940). Son film préféré d’alors était 20 000 lieux sous les mers (1954) tandis que Les Mines du Roi Salomon (1950) est le premier film terrifiant qu’il ait vu.

Plus loin dans le documentaire, il notera que l’humour était important dans le cinéma fantastique des années 89-90 et il citera en exemple les sagas des Retour vers le futur (1985-1990), SOS Fantômes (1984-1989), Men in Black (1997-2012)…

Enfin, il racontera que l’exemple de film impossible pour lui à réaliser était Le Seigneur des anneaux (2001-2003). Le réalisateur Peter Jackson ayant prouvé le contraire, tout en restant fidèle aux livres, le nouveau film impossible serait désormais d’adapter Ulysse.
           

Le cinéma fantastique et Star Wars
       

   
C’est le travail du  concepteur d’effets spéciaux Ray Harryhausen – notamment pour les squelettes de Jason et les Argonautes (1963) et le film Le Septième Voyage de Sinbad (1958) – qui a influencé toute l’équipe des animations en volume (stop motion) du tournage du premier Star Wars (1977).

Il y a aussi eu l’influence du marionnettiste américain Jim Henson avec son travail sur des films comme Dark Crystal (1982) et Labyrinthe (1986) avec David Bowie.

Côté personnages, George Lucas s’est notamment inspiré de La Fortesse cachée (1958) pour l’histoire de la princesse à sauver/protéger. Et il voulait dans les films différentes créatures aux univers et intelligences différentes car selon lui, la différence entre le fantastique et la science-fiction est que les aliens sont des êtres-vivants pour l’un (le fantastique) mais pas pour l’autre (la SF).

L’origine de la Force vient de nombreuses religions et le côté obscur, c’est le côté égoïste, individualiste des gens.

Il explique le succès de Star Wars par le besoin du public de voir des contes de fées pour oublier un quotidien à l’époque difficile (la guerre du Vietnam s’est achevé en 1975).

George Lucas conclura le documentaire de Laurent Bouzereau en expliquant que tous les films fantastiques veulent nous apprendre quelque chose sur nous.
        

Une soirée George Lucas
     

    
Passionnant de bout en bout, Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique de Laurent Bouzereau fourmille d’anecdotes, d’informations et d’extraits sur George Lucas, le cinéma fantastique et Star Wars.

Soit une entrée idéale avant le big bang Star Wars du 16 décembre 2015.

D’ailleurs, pour prolonger la Soirée George Lucas sur TCM Cinéma, le documentaire sera suivi de la version Director’s Cut de THX 1138 (1971), le premier long-métrage de George Lucas avec Robert Duvall et Donald Pleasence.
    

    
En savoir plus :

  • Soirée spéciale George Lucas  le mardi 15 décembre 2015 dès 22h45 sur TCM Cinéma avec la diffusion de 
Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique puis THX 1138
  • Rediffusion de Une nuit au cinéma : George Lucas et le cinéma fantastique sur TCM Cinéma le mercredi 16 décembre 2015 à 19h40

Check Also

Sense8 saison 2

[CRITIQUE] « Sense8 » saison 2, les sensitifs traqués

Dans le cadre du Festival Séries Mania 2017, Bulles de Culture a découvert le début …

Séries Mania 2017 séries françaises en compétition

[CRITIQUES] Séries Mania 2017 : Nos avis et pronostics sur les séries françaises en compétition

Découvrez les avis et pronostics de Bulles de Culture sur six séries françaises en compétition …

Laisser un commentaire