//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Shanghai Belleville (2015) de Show-Chun Lee
shanghai-belleville-affiche

Shanghai Belleville (2015) de Show-Chun Lee

shanghai-belleville-afficheAvec des acteurs professionnels et non professionnels, la réalisatrice Show-Chun Lee nous offre un premier film, Shanghai Belleville, sous la forme d’un regard sur la communauté chinoise de Belleville à Paris.
    

Synopsis :

Mr Zhou (Martial Wang) se retrouve sur un trottoir de Belleville. Il est « tombé du ciel » pour chercher Gine (actrice ?), sa femme disparue. Alors qu’il accepte un travail mal rémunéré, il rencontre Liwei (Anthony Pho), un jeune homme arrivé clandestinement de Croatie avec son petit frère, quelques mois auparavant. Ensemble, ils partent à la recherche de Gine, et sont aidés par Anna (Carole Lo), une prostituée…

       
Une histoire de corps et d’argent

 

 

Immigration, prostitution et travail au black (bâtiment, textile), Shanghai Belleville est l’autre versant d’une communauté chinoise très discrète en France. Ce sont 3 personnage  qui seront notre porte d’entrée dans cet univers.

3 personnages, 3 corps :

  • le premier, Mr Zhou, est un corps burlesque. Perdu dans ce pays et ce quartier qu’il ne connaît pas, il est à la poursuite du fantôme de sa femme disparue et manque plusieurs fois de mourir en voulant le suivre. Cela donne l’occasion d’ailleurs à des scènes fantastiques qui changent un peu le registre social du film mais qui sont très graphiques, comme suspendues dans le temps.
  • Le second, Liwei, est un corps d’athlète. Chaque jour, il fait des démonstrations dans la rue de chorégraphies d’arts martiaux. Croate d’origine chinoise qui a fui la guerre avec son petit frère. Alors que son petit frère mineur a été recueilli dans une famille adoptive et suit une scolarité normale, Liwei tente tant bien que mal de gagner sa vie tout en f. slammeur
  • le troisième est un corps de femme, de 2 femmes : Anna et la petite amie de Liwei, Melline (Alice Yin). Via la prostitution ou le mariage arrangé, elles donnent toutes les deux leurs corps pour assurer leur avenir.

Car toutes les histoires de Shanghai Belleville se heurtent à la problématique de l’argent. C’est d’abord l’histoire de Mr Zhou qui cherche sa femme partie pour gagner de l’argent. Mais c’est aussi Liwei qui ne se sent pas assez riche pour faire sa vie avec Liwei. Mais aussi avec Anna qui ne satisfait pas de sa vie avec un retraité français (Jacques Boudet) qui ne lui donne pas assez d’argent à envoyer à sa famille.
     

Brassage et rencontres

 

La culture chinoise (l’opéra, le thé, le bouddhisme), la mafia des passeurs, le métissage (notamment à travers les langues chinoise, croate et française), la promiscuité, l’entraide, le hacking… Shanghai Belleville brasse beaucoup d’histoires et même si c’est volontaire de la part de Show-Chun Lee, il est difficile de ne pas se perdre un peu dans les rues de Belleville et dans le passage d’une histoire à l’autre.

Reste cependant le plaisir certain, malgré cette narration un peu décousue, de pénétrer à l’intérieur d’une communauté si proche (physiquement) et pourtant si éloignée.

Ce qui fait de de ce Shanghai Belleville de Show-Chun Lee un sympathique premier film à voir.

 

 

En savoir plus :

  • date de sortie France : 30/12/2015
  • Distribution France : Zootrope Films

Check Also

Affiche Walk with me

[CRITIQUE] « Walk with me » (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire