enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Star Wars : Le Réveil de la Force » (2015) : Un reboot et ça repart ?
Star Wars - Le Réveil de la Force de J.J. Abrams affiche cinéma

[Critique] « Star Wars : Le Réveil de la Force » (2015) : Un reboot et ça repart ?

« It’s true, the Force, the Jedi, all of it. It’s all true. »

La vraie nouveauté de cette nouvelle livraison de films est la fin de l’anonymat des méchants.

Dans Star Wars : Le Réveil de la Force, le premier à tomber le masque est le stormtrooper FN-2187 (John Boyega) — encore une référence car la  Princesse Leia Organa avait été enfermée dans la cellule 2187 dans Star Wars : Un nouvel espoir — qui va profiter de la capture d’un as du pilotage résistant, Poe Dameron, pour s’enfuir avec lui.

Le deuxième à tomber le masque est Kylo Ren (Adam Driver). Contrairement à Dark Vador qui avait attendu Star Wars : Le Retour du Jedi pour tomber le masque dans les bras de son fils, Kylo tombe rapidement le sien et révèle un visage poupin de jeune méchant encore en formation qui prie devant la relique du masque noir de son grand-père mythique.

Et du côté de la Force, comme dans la plupart des blockbusters du moment (Divergente, Hunger Games, Mad Max : Fury Road), J. J. Abrams a succombé à la mode de l’héroïne. Après Luke, voici donc Rey — interprétée par Daisy Ridley qui s’en sort pas mal pour un premier gros film —, une pilleuse d’épaves solitaire et plutôt doué de ses dix doigts (elle peut piloter ou réparer un vaisseau). Comme Luke, elle est orpheline, pilote et va vite se révéler en possession des pouvoirs de la Force.

D’ailleurs, contrairement à Luke qui a eu besoin d’Obi-Wan Kenobi (Alec Guinness) pour prendre conscience d’être un Jedi, Rey l’apprend par elle-même et commence même à s’en servir sur le plan psychique sans l’aide d’un mentor.

Enfin, contrairement au sceptique Han Solo dans les précédents épisodes, fans comme personnages ne doutent plus de l’existence et du pouvoir de la Force et la course-poursuite pour en prendre le pouvoir est à nouveau tout l’enjeu de ce nouveau film.

Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Un commentaire

  1. Bravo pour la qualité du dossier consacré aux DAMES, qui m’aura permis de découvrir votre site !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.