//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / #FMTM2015 – Made in China et Ressacs, théâtre d’objets
RESSACS-image5
© Alice PIEMME

#FMTM2015 – Made in China et Ressacs, théâtre d’objets

madeinchina_image-affiche
RESSACS-image5
Ressacs
© Alice Piemme

Au Festival mondial des théâtres de marionnettes, retour sur deux approches de l’objet : Made in China de La Compagnie à et Ressacs de la Compagnie Gare Centrale.
       

Coup de projecteur sur le théâtre d’objets

      
Le festival des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières nous donne un aperçu complet des multiples arts liés à celui de la marionnette. Parmi eux le théâtre d’objets tient une place importante. Le définir est pourtant difficile car lui même est protéiforme.

Coup de projecteur sur Made in China de La Compagnie à (France) et sur Ressacs de la Compagnie Gare Centrale (Belgique) dirigée par Agnès Limbos, considérée comme l’une des fondatrices du théâtre d’objets. Ces deux spectacles nous interrogent sur notre société de consommation. Le théâtre d’objets utilise des objets manufacturés et contient peut-être en lui-même ce questionnement.

Ressacs de la Compagnie Gare Centrale

RESSACS-image3
© Alice PIEMME

Synopsis :

Agnès Limbos et Grégory Houben interprètent un couple ayant tout perdu et échouant sur une île déserte. Cette île va pourtant leur offrir de quoi retrouver une bonne situation, du moins jusqu’à ce qu’ils re-perdent tout de nouveau, re-échouent de nouveau dans un espace désertique, retrouvent une situation, reperdent cette situation…

Ressacs est une critique cinglante du “toujours plus”. Nous plongeons avec les deux comédiens dans l’humour et la critique piquante ; les objets, trois fois rien, nous plantent un décor, illustrent ou décalent un propos. Le spectateur transpose alors la métaphore donnée par les comédiens qui sont soit manipulateurs, soit manipulés.

On rit beaucoup, jusqu’à ce que le malaise nous vienne. Les comédiens sont incroyablement justes et drôles, les décalages et les ruptures percutantes maintiennent les spectateurs attentifs et surpris à chaque instant.

Made in China de La Compagnie à

 

madeinchina_image3 Si Yin Lei
© Si Yin Lei

Synopsis :

Made in China est un spectacle créé en collaboration avec deux comédiens et un musicien chinois. Il se veut être un regard critique posé sur la société chinoise, sur notre rapport aux objets et à notre sur-consommation.

Dorothée Saysombat explore dans son travail le rapport de l’acteur à l’objet.  Ici, les objets, en nombre incalculable, ont finalement peine à trouver leur place, souvent réduits à de simple accessoires, ils sont au service des comédiens, dont le jeu et l’humour sont indéniablement fins et percutants, mais ne prennent que rarement le chemin de la métaphore et de la poésie.

Le rythme du spectacle et le jeu des comédiens nous permettent de passer un moment toutefois réjouissant, même si Made in China ne nous donne à voir et à penser sur la Chine rien d’autres que l’image que nous nous en faisons (pollutions, tradition, urbanisation à l’excès, employés débordés, touristes perdus…).

On ne peut alors que regretter que le point de vue ne soit pas plus personnel et sensible, afin de se sentir touché.
     

En savoir plus :

  • Made in China de La Compagnie à au Festival mondial des théâtres de marionnettes les 19, 20 et 21 septembre 2015
  • Ressacs de la Compagnie Gare Centrale au Festival mondial des théâtres de marionnettes les 23 et 24 septembre 2015
Solène B.

Solène B.

Ancienne rédactrice

Peu importe sous quelle forme j'aime écouter/voir/regarder/sentir des histoires de toutes sortes, en rire et en pleurer.

Top 3 Cinéma : "La fille sur le pont" de Patrice Leconte, "Dogville" de Lars von Trier, "Mary Poppins" de Robert Stevenson

Top 3 Littérature : "L'écume des jours" de Boris Vian, "Coeur cousu" de Carole Martinez, "Les misérables" de Victor Hugo
Solène B.

Laisser un commentaire