//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / #FMTM2015 – KO Debout et Le Ciel des Ours, théâtre d’ombres
Lecieldesours-affiche

#FMTM2015 – KO Debout et Le Ciel des Ours, théâtre d’ombres

KODEBOUT-afficheLecieldesours-affiche

Le Festival mondial des théâtres de marionnettes nous a fait également découvrir le théâtre d’ombres. Retour sur KO Debout de la Compagnie Jean-Pierre Lescot et Le Ciel des Ours (Il cielo degli orsi) du Teatro Gioco Vita. Le Festival mondial des théâtres de marionnettes Charleville-Mézières a proposé dans sa programmation un grand nombre de spectacles utilisant la technique de l’ombre. Rares sont ceux qui l’utilisent exclusivement. Cette année deux grands maîtres de l’ombre étaient présents :

  • le français Jean-Pierre Lescot (Compagnie Jean-Pierre Lescot) ;
  • et l’italien Fabrizio Montecchi (Teatro Gioco Vita).

Voici deux spectacles incontestablement parfaits techniquement mais pourtant très différents.
   

KO Debout

par la Compagnie Jean-Pierre Lescot
    

kodebout-image-Sarah Wels1
© Sarah Wels

Synopsis :

KO Debout de la Compagnie Jean-Pierre Lescot relate l’histoire de Charly, un jeune boxeur des années 30, qui va perdre son titre mondial de façon incompréhensible. Quelques années plus tard, un journaliste découvre que le fameux match perdant avait été truqué par le beau-père du jeune homme. Le boxeur quant à lui en a perdu la mémoire sous la violence des coups.

KO Debout est une fable raconté comme un brillant roman policier, dans l’univers de l’Amérique des années 30 sur fond de jazz et de blues, que les spectateurs suivent avec assiduité. Sur scène : un écran. Les ombres sont projetées à l’arrière, nous donnant à voir des silhouettes noires sur fond de lumières colorées. Les images se succèdent avec précision et brio. Les voix off sont elles aussi précises et le jeu, pas vraiment réaliste, sonne comme un feuilleton radiophonique. Pourtant nous guettons tout au long du spectacle, afin d’entrevoir un fébrilement, une hésitation, un sursaut… quelque chose qui nous rappelle que tout ce que nous voyons est réalisé en direct, quelque chose qui nous sortent de l’écran et nous rappelle à l’humain, au vivant. En vain. Rien jamais ne dissone, ne trésaille… Une partition parfaitement jouée. Il n’est finalement pas si étonnant de voir alors que les personnes chargées de l’accueil du public soient chargées de dire : “ce que vous allez voir est fait en direct, ce n’est pas une projection”. Le brio technique nous a ébloui, à défaut de nous émouvoir.
    

Le Ciel des Ours par le Teatro Gioco Vita
     

Lecieldesours-image-7
© Serena Groppelli

Synopsis :

Deux histoires se succèdent : la première est celle d’un ours qui décide d’être père. Il rencontre alors successivement plusieurs animaux, qui chacun leur tour le conseillent sur la marche à suivre jusqu’à ce qu’il rencontre une ours. La deuxième raconte l’histoire d’un ourson très triste de la mort de son grand-père. Demandant alors où son grand-père est désormais et apprenant qu’il est au ciel des ours, l’ourson décide de mourir pour aller le retrouver, sans bien sûr vraiment réaliser ce que mourir signifie.

Le Ciel des Ours (Il cielo degli orsi) est un spectacle jeune public à partir de 3 ans, créé à partir du conte illustré de Dolf Verroen et Wolf Erlbruch. Les deux thèmes (existentiels !) abordés dans ce spectacle sont ici emprunts de délicatesse et de poésie afin de toucher les plus jeunes. “Douceur” semble le mot d’ordre. On se sent enveloppé et presque câliné par les images projetées et par les deux comédiens à l’énergie fraîche et enjouée. Car ici, contrairement à KO Debout, les comédiens-manipulateurs sont de l’autre côté de l’écran. Nous voyons donc à la fois l’ombre et comment elle est faite. Le jeu des comédiens est alors double et permet une certaine distance puisque nous voyons bien que l’ourson triste, par exemple, n’est qu’une figurine en deux dimensions manipulée devant nous. Les corps des comédiens sont très présents, leurs gestes très précis et leur ombre est tantôt le corps de l’ours, tantôt une caverne, tantôt la mer… Fabrizio Montecchi ne manque pas d’imagination pour utiliser tout ce qui est présent sur scène pour nous donner à voir de magnifiques ombres qui nous transportent. Une mise en scène claire qui nous laisse rêver au ciel des ours.  

En savoir plus :

  • KO Debout par la Compagnie Jean-Pierre Lescot au Festival mondial des théâtres de marionnettes les 21 et 22 septembre 2015
  • Le Ciel des Ours par le Teatro Gioco Vita au Festival mondial des théâtres de marionnettes le 21 septembre 2015
Solène B.

Solène B.

Ancienne rédactrice

Peu importe sous quelle forme j'aime écouter/voir/regarder/sentir des histoires de toutes sortes, en rire et en pleurer.

Top 3 Cinéma : "La fille sur le pont" de Patrice Leconte, "Dogville" de Lars von Trier, "Mary Poppins" de Robert Stevenson

Top 3 Littérature : "L'écume des jours" de Boris Vian, "Coeur cousu" de Carole Martinez, "Les misérables" de Victor Hugo
Solène B.

Laisser un commentaire