enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / Wei or Die (2015), les nouvelles écritures au service d’une fiction interactive enthousiasmante
WeiorDie-affiche

Wei or Die (2015), les nouvelles écritures au service d’une fiction interactive enthousiasmante

Nouvelles écritures :

le défi d’un scénario complexe
  

Après avoir trouvé le cadre du weekend d’intégration pour ce projet immersif, un an de réflexion a été nécessaire pour élaborer le travail d’écriture. Quels événements développer ? Quels personnages permettront au mieux d’incarner la thématique du projet ? Wei Or Die est basé sur un scénario complexe dont la clé est la simultanéité des événements.

Et il est impressionnant de voir à quel point cela fonctionne : en passant d’un point de vue à l’autre et donc en ne regardant qu’une vision morcelée de la narration, le spectateur perçoit un crescendo de la tension dramatique, tout en comprenant l’intégralité de l’intrigue. « Au cinéma, si une scène est un peu lente, le spectateur va être indulgent, il ne quitte pas la salle aussi facilement. Sur internet, on n’a pas de seconde chance. Si le spectateur est face à un temps mort, il va juste fermer la page internet et te zapper. Notre pire ennemi, c’est le pomme X », explique Olivier Demangel.
      

WeiorDie-image-FOUND_FOUTAGE
Jonathan Demurger incarne Romain, le beau gosse arrogant prêt à tout pour paraître « cool ». A peine reconnaissable ici en arrière plan, Arthur Choisnet 🙂
© D.R.

       
Pour être efficace sur chaque segment du film, Olivier Demangel et Simon Bouisson ont travaillé leur scénario sous la forme d’un tableau. Les colonnes leur permettent d’avoir une vision synthétique des événements se déroulant de façon simultanée. 85 scènes écrites comme des sketchs mais intégrées dans une colonne vertébrale de moyen métrage. De manière implicite, chaque segment se réfère donc aux autres, de sorte que le spectateur-enquêteur a accès à toutes les informations, même si certaines ne le sont qu’en filigrane.

C’est uniquement grâce à cette méthode que l’on comprend l’intégralité de l’histoire. Et que Wei Or Die nous tient en haleine du début à la fin.

Marjolaine Gaudard

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Passionnée de séries, de web séries, de romans (notamment les polars), de BD et de littérature jeunesse.

Top 3 BD : Tout Manu Larcenet, "Peter Pan" de Loisel, "IRS"
Top 3 LITTERATURE : les livres de Lars Kepler, "L’écume des jours"
Top 3 TV : "Mr Robot", "Engrenages", "Utopia"
Marjolaine Gaudard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.