//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / THEATRE / Fleur de Cactus, quand Marguerite se transforme en cactus

Fleur de Cactus, quand Marguerite se transforme en cactus

Fleur de cactus afficheOn quitte à peine le magnifique duo Catherine Frot/Michel Fau au cinéma dans Marguerite, succès de cette fin d’année, pour les retrouver avec bonheur dans la pièce de boulevard Fleur de Cactus, écrite par Barillet et Grédy, actuellement au Théâtre Antoine. Notre avis.

Synopsis :

Julien (Michel Fau) est un dentiste quarantenaire qui sort avec une jeune de 20 ans de moins (Mathilde Bisson). Seulement, celui-ci lui fait croire qu’il est marié et qu’il souhaite divorcer pour elle. Tout se complique lorsque la jeune femme désire rencontrer l’épouse de son amant pour s’assurer qu’elle souhaite bien se séparer de lui. Julien va alors faire appel à son assistante dévouée (Catherine Frot) pour jouer le rôle de la femme trompée.

Un dentiste où l’on se sent bien

Fleur de cactus photo frot catherine
© Marcel Hartman

La mise en scène montée par Michel Fau, lui-même, a le bénéfice de respirer le bien-être. Elle est vive et chaleureuse. A l’image notamment des décors, habilement automatisés, qui recréent tour à tour l’intérieur d’un cabinet dentaire chaleureux, un appartement façon années soixante-dix ou un magasin de vinyles. Le ton décalé et très rétro est donné. Du coup, on est un peu les patients de ce dentiste déjanté côtoyant de prêt son assistance névrosée, vieille fille stéréotypement drôle. 

Une écriture comique de bon ton

fleur de cactus photo
© Marcel Hartman

Il faut rajouter à la pièce un dynamisme original sur certaines scènes comme lorsqu’en pleine boîte de nuit, l’ensemble du cast se met à danser à la queue leu-leu de façon ridicule à la manière d’un Patrick Sébastien démodé. Pourtant, quelques longueurs sont à regretter dans la construction de l’œuvre. On met du temps à rentrer dans l’intrigue, autant que de voir arriver sur les planches la très attendue Catherine Frot. Il en est de même pour la conclusion qui aurait pu être écourtée de quelques passages, d’autant qu’on comprend vite les enjeux finaux. 

Au delà, l’écriture est de bon ton. Elle est comique, se servant de quiproquos et de rebondissements ubuesques, propres au boulevard. En effet, dans quel monde une maitresse souhaiterait rencontrer la femme de son amant ? 

Un casting resplendissant

Néanmoins, la plus belle réussite de cette pièce est liée au choix des comédiens qui sont tous resplendissants. Il y a bien sûr Catherine Frot, grande icône française dont la popularité auprès du public n’a jamais été aussi grande. Elle garde ici sa pudeur comique et sa classe naturelle. Michel Fau a l’aura propre à ses précédentes prestations : il est fin dans ses bouffonneries. 

A côté de ces grands noms, on est étonné de la richesse des seconds rôles : l’espiègle Mathilde Besson, le farceur Cyrille Eldin, le séduisant Wallerand Denormandie, l’incandescente Marie-Hélène Lentin, l’impertinente Audrey Langle et le malicieux charismatique Frédéric Imberty

Il ne vous reste plus qu’à aller les applaudir au Théâtre Antoine.
   

En savoir plus :

  • Fleur de Cactus au Théâtre Antoine deu 25 septembre 2015 au 21 février 2016
  • Fleur de Cactus est une pièce de Barillet et Gredy avec Catherine Frot et Michel Fau

Check Also

L'Enfant et les sortilèges Les Musiques à Ouïr

[CRITIQUE] « L’Enfant et les sortilèges » par la compagnie Les Musiques à Ouïr

Grâce à Les Scènes du Jura, Bulles de Culture a découvert L’Enfant et les sortilèges, …

Comment va le monde ? les déchargeurs affiche

[CRITIQUE] « Comment va le monde ? » par Michel Bruzat

Comment va le monde ? est un texte succulent, drôle et grinçant de Marc Favreau, …

Laisser un commentaire