//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [DVD] Son of a Gun (2014) de Julius Avery
© D.R.

[DVD] Son of a Gun (2014) de Julius Avery

Son of a gun - dvdEn 2014, après le succès de son court-métrage Jerrycan (2008), Julius Avery se lançait dans l’aventure du long avec Son of a Gun. La sortie du DVD permet de (re)découvrir l’histoire de la relation pleine de rebondissements et d’émotions entre un adolescent à la recherche d’une figure paternelle et le plus célèbre des hors-la-loi australiens.

 

Synopsis :

Emprisonné pour un délit mineur à l’âge de 19 ans, JR (Brenton Twaites) apprend vite les dures réalités de la vie carcérale. Un monde dans lequel la protection est vitale pour survivre et JR se retrouve très rapidement sous l’oeil vigilant du criminel le plus célèbre d’Australe, Brendan Lynch (Ewan McGregor). Mais sa protection a un prix : Lynch et son équipe ont des plans pour leur jeune protégé. Après la libération, JR doit aider Lynch à mettre en oeuvre une évasion audacieuse. En récompense, il intègre sons gang et se retrouve en première ligne d’un hold-up à haut risque. Les choses tournent mal…

 

Critique du film

Son of a gun - image
© D.R.

 

« Tout n’est pas comme on l’imagine ». Cette phrase-déclic dite dans le film le résume assez bien, tant Julius Avery refuse de coller aux clichés grossiers. Trois éléments clés sont bien présents : le jeune premier, le mentor et l’élément perturbateur.

Mais si  Brenton Twaites promène bien sa bouille attachante tout le long du film, l’élément perturbateur – joué par Alicia Vikander – est évidemment sulfureux mais juste ce qu’il faut. Quant au mentor, Ewan McGregor, ce serait plutôt un caïd du genre « boy next door ». Une homme peu enclin à la violence gratuite et qui a juste décidé d’utiliser sa grande intelligence au bénéfice du côté obscur de la force…
La suite >>

 

Critique du DVD

Son of a gun - image2
© D.R.

 

Le DVD dévoile les coulisses du tournage et présente également les interviews des trois acteurs principaux : Ewan McGregor, Brenton Twaites et Alicia Vikander.

Il est toujours intéressant de découvrir l’envers du décor et les images qui se succèdent, sans fil conducteur ni voix off nous laissent nous faire notre propre opinion sur l’ambiance du tournage.

Aperçu que quelques fois et ne prenant jamais la parole, Julius Avery s’attache, une fois de plus,  à ne rien faire comme les autres. Le tournage des scènes d’action est complètement démystifié avec ces bonus qui nous donnent une idée – si on ne le savait pas – de l’étendue du travail de postproduction pour obtenir le résultat final.

 

 

On peut aussi y apprécier le côté humain et quelque peu artisanal des petites productions. Un côté humain d’ailleurs qui a été largement apprécié par les trois acteurs durant les interviews. Sans compter le plaisir de tourner dans le super décor qu’est l’ Australie.

On (re)découvre enfin le film à travers trois points de vue : 

  • celui d’ Ewan McGregor, acteur le plus expérimenté qui pourtant s’essaie à un nouveau type de personnage ;
  • celui de Brenton Twaites, jeune premier à qui le film semble avoir permis de réaliser ses rêves de gosse ;
  • celui d’Alicia Vikander, seul personnage féminin important dans cette histoire pleine de testostérone.

Bref, des bonus plutôt instructifs, côté technique et côté humain. Les acteurs, Ewan McGregor et Brenton Twaites surtout, ne sont pas avares d’anecdotes intra et extra tournage, tandis qu’Alicia Vikander est clairement plus réservée.

 

 

En savoir plus :

Check Also

Affiche Walk with me

[CRITIQUE] « Walk with me » (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire