//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / 3 bonnes raisons de regarder Une chance de trop (2015)
une-chance-de-trop-affiche

3 bonnes raisons de regarder Une chance de trop (2015)

une-chance-de-trop-affichePour la première fois au monde, le romancier américain Harlan Coben a accepté l’adaptation d’un de ses polars à la télévision. C’est TF1 qui nous va donc pouvoir décliner son roman éponyme publié en 2003, Une chance de trop, en une mini-série de 6×52 minutes. Voici les 3 bonnes raisons de Bulles de Culture de ne pas manquer cette grande première.

Synopsis :

Un matin, Alice Lambert (Alexandra Lamy) est victime d’une très grave agression. Quelques jours plus tard, elle sort du coma : son mari (Benjamin Baroche) a été assassiné et des ravisseurs réclament une rançon pour sa fille de six mois qui a disparu…

 

1/ Le showrunner de la série est Harlan Coben lui-même

une-chance-de-trop-image-4
© F BAUMARD / VAB PRODUCTIONS / TF1

La France semble être la terre de prédilection des adaptations des œuvres de Harlan Coben. Après Ne le dis à personne (2006) de Guillaume Canet, Une chance de trop est donc le deuxième roman adapté sur le sol français. Mais si Harlan Coben n’avait pas du tout été impliqué dans l’écriture du film de Canet, il est totalement partie prenante dans la nouvelle série de TF1.

 

Véritable showrunner sur le projet, il a suivi toutes les étapes de fabrication, du travail d’adaptation – il a travaillé avec six scénaristes français – à la fabrication concrète de la série avec le réalisateur français François Velle. Son investissement est tel qu’il joue même dans la série.

 

2/ Une Alexandra Lamy épatante

[caption id="attachment_10311" align="aligncenter" width="510"]<center>© F BAUMARD / VAB PRODUCTIONS / TF1</center>
© F BAUMARD / VAB PRODUCTIONS / TF1
[/caption]

Prix de la Meilleure interprétation féminine au Festival de Fiction TV de la Rochelle 2015, Alexandra Lamy porte la série sur ses épaules. La chouchou du programme court Un gars, Une fille (1999-2003) a fait du chemin depuis. Elle a élargi sa palette de jeu au cinéma et au théâtre et nous revient plus forte que jamais dans ce rôle de femme prête à tout pour sauver sa fille.

D’ailleurs, le choix de féminiser le personnage principal du roman est un vrai plus. Il rejoint une tendance actuelle à mettre de plus en plus en avant des personnages féminins marquants dans les fictions. Ce que confirment les récentes séries sur le thème de la disparition où les femmes jouent un rôle-clé : Alix Poisson dans Disparue et Barbara Shulz dans Le mystère du lac.

Impliquée physiquement et émotionnellement dans la série, Alexandra Lamy surprendra bien des spectateurs. Son personnage est d’ailleurs entouré de rôles secondaires plutôt réussis :

  • le mystérieux ex d’Alice interprété par Pascal Elbé ;
  • le lieutenant de police râleur interprété par Hippolyte Girardot ;
  • la dangereuse manipulatrice jouée par Fanny Valette ;
  • etc…

 

3/ Une série à la sauce américaine

[caption id="attachment_10302" align="aligncenter" width="510"]Une chance de trop - image
© F BAUMARD / VAB PRODUCTIONS / TF1
[/caption]

Meilleure Série de 52 minutes au Festival de Fiction TV de la Rochelle 2015, Une chance de trop vous attrape et ne vous lâche plus. Il y a bien une surprenante ellipse dans l’épisode 2 mais globalement, le rythme de la série est soutenu… et ambitieux. Dans la réalisation de François Velle, on sent l’envie de chercher à raconter une histoire de manière aussi efficace que les séries américaines :

  • Il y a d’abord ce premier épisode qui place le spectateur directement dans le vif du sujet. Cet épisode est d’ailleurs tellement riche en terme d’actions et d’informations que l’on se demande ce qui pourra bien se passer dans les épisodes suivants.
  • Il y a ensuite ses plans aériens (en hélicoptère) de la ville de Paris. Plans que l’on retrouve très souvent dans les séries américaines de ce genre.
  • Il y a enfin le choix des décors de scènes-clés comme le Trocadéro, la fosse aux requins de l’Aquarium de Paris ou la pelouse et les gradins du Stade de France. On notera également les nombreux plans de la série avec la Tour Eiffel en arrière-plan.

Bref, mini-série ambitieuse et bien écrite, Une chance de trop confirme la bonne vigueur des séries dramatiques made in France.

 

 

En savoir plus :

  • Une chance de trop sera diffusé sur TF1 à partir du 15 octobre 2015 à 20h55
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire