//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “Narcos” saison 1 : Retour sur 10 épisodes-clés
Narcos - affiche

[CRITIQUE] “Narcos” saison 1 : Retour sur 10 épisodes-clés

Narcos - image
© Daniel Daza/Netflix

Episode 1 : Tomber

Scénariste : Chris Brancato, Carlo Bernard & Doug Miro
Réalisateur : José Padilha

Un premier épisode sur un narcotrafiquant doit vous en mettre plein la vue. En mélangeant images d’archives et images du film, le tout  saupoudré de poudre et de graphisme suggèrent le dossier confidentiel, le générique de début de la série Narcos ancre dès le départ la série dans le réel historique qu’elle veut rapporter.

Pour accompagner le spectateur dans cette histoire, les auteurs ont pris le parti de s’appuyer sur une voix over du présent, celle de l’agent américain Steve Murphy qui revient sur ces années qui l’ont vu affronter les cartels colombiens de la drogue.

L’épisode contient des scènes fortes, comme le face-à-face entre Pablo Escobar (Wagner Moura) et le colonel José Luis Herrera (Adrián Jiménez) et ses hommes. Elle a aussi des moments drôles comme ces archives télévisées de messages de prévention contre la drogue qui sont complètement en décalage par rapport à la réalité.

C’est donc à travers le regard et la voix de l’agent Steve Murphy (Boyd Holbrook ) de la Drug Enforcement Administration (DEA) que nous remontons dans le temps pour revenir sur les relations des Etats-Unis avec l’Amérique du Sud.

Cet épisode nous raconte avec des sauts dans le temps la génèse de l’empire de Pablo Escobar, secondé par Gustavo de Jésus Gaviria Rivero (Juan Pablo Raba).

On notera dans cet épisode l’utilisation du flashforward pour teaser le spectateur, comme dans la série Bloodline par exemple.

Episode 2 : L’épée de Simon Bolivar

Scénario : Chris Brancato
Réalisation : José Padilha

Après la genèse de l’empire de Pablo Escobar, place à la réaction des autorités, en l’occurrence des américains. L’agent Steve Murphy débarque donc avec sa femme Connie (Joanna Christie) et prend contact avec son nouveau partenaire, Javier Peña (Pedro Pascal) avec lequel il va rapidement mettre les points sur les “i” : “Je suis pas venu jusqu’ici pour faire de la figuration. Quoiqu’il arrive, je suis partant à 100 %. Compris ?”.

De son côté, engagé socialement auprès de la population, la femme de Murphy, Connie, sera là pour nous montrer l’évolution d’un Murphy encore naïf vers un comportement beaucoup plus trouble au fur et à mesure de son combat face aux narcos.

Pendant ce temps, le M-19 (Mouvement du 19 avril), Ivan “El Terrible” Torres (Aldemar Correa), s’excuse de s’en être pris aux narcos (kidnapping) et offre à Pablo Escobar l’épée volée de Simon Bolivar (figure de l’émancipation des anciennes colonies espagnoles d’Amérique du Sud). Cet objet-symbole résonne avec les ambitions politiques de Pablo : devenir Président de la République de Colombie.

Episode 3 : L’éternel clique

Scénario : Dana Calvo
Réalisation : Guillermo Navarro

A partir de cet épisode, la série va s’attacher à nous dépeindre un Pablo Escobar qui refuse tout obstacle sur son passage, même dans un domaine qu’il ne maîtrise pas : la politique.

Si sa réussite dans le trafic de cocaïne est indéniable, cela ne lui suffit pas. Aidé par une journaliste ambitieuse, Valeria Vélez (Stephanie Sigman), il souhaite s’appuyer sur sa réputation de “Robin des Bois”. En effet, c’est là toute l’ambivalence de ce personnage. Malgré son pedigree d’assassin, il est respecté par un peuple qu’il aide financièrement par la construction de logements sociaux, d’écoles… Même le M-19 le respectait pour cela avant leur conflit sanglant.

Mais l’ambition de Pablo sera coupé net. Dans une scène où il sera publiquement humilié et rejeté du cénacle politique — du fait de ses activités illicites —, la mise en scène le filmera de loin, l’isolant tel un intrus.

Sa vengeance en sera d’autant plus impitoyable et montera d’un degré avec l’assassinat d’un homme politique.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

narcos saison 3 affiche

[CRITIQUE] “Narcos” saison 3 : L’après Pablo Escobar

Après la mort de son emblématique narcotrafiquant colombien Pablo Escobar, la série Netflix Narcos de …

Atypical saison 1 affiche poster

[CRITIQUE] “Atypical” saison 1 : Une jolie comédie sur le quotidien d’un adolescent autiste

Après le film To the Bone sur l’anorexie, Netflix propose Atypical de Robia Rashid, une …

Laisser un commentaire