//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Les Fant4stiques (2015), un film pas fant… non, on ne fera pas le jeu de mots !

Les Fant4stiques (2015), un film pas fant… non, on ne fera pas le jeu de mots !

110902189Après trois adaptations cinématographiques franchement discutables, les 4 fantastiques envahissent une fois de plus les salles obscures avec un nouvel opus sobrement intitulé Les Fant4astic (The Fantastic Four) de Tim Story. Verdict.

Synopsis : Lycéen surdoué et incompris, le jeune Reed Richards travaille depuis son enfance sur le principe de la téléportation. Remarqué par le professeur Franklin Storm, Red intègre un centre pour jeunes surdoués afin d’y poursuivre ses travaux. Accompagné des enfants du professeur Storm, Sue et Johnny et de son ami d’enfance Ben Grimm, Red va entamer un périple qui va les transformer en des êtres fantastiques.

©20th Century Fo
Cédant aux sirènes de l’incontournable mode du reboot, les producteurs ont choisi Josh Trank pour ranimer cette licence moribonde, suffisamment malmenée par le passé. Le jeune réalisateur, qui avait su apporter un regard neuf et inventif sur le genre super-héroïque avec Chronicle (2012), a-t-il transformé l’essai en livrant enfin l’adaptation que le comic book mérite?

Un film sans identité mais aux partis pris intéressants

Après une introduction interminable et pas forcément nécessaire, la première chose qui frappe dans le film de Josh Trank est l’incapacité du metteur en scène à trouver un ton et s’y tenir. L’intrigue n’ayant pas grand chose à raconter et se relançant par le biais de rebondissements artificiels, les auteurs mangent à tous les râteliers, du film de super-héros à la SF, en passant par l’épouvante, mais malheureusement sans la moindre conviction. Si toute la partie s’attardant sur la recherche scientifique et l’exploration d’un dimension parallèle a correctement digéré les codes de la SF, il n’en retransmet jamais le frisson de la découverte et de l’inconnu. Il en va de même pour l’aspect horrifique qui donne une coloration intéressante à la (traditionnelle) scène de découverte des pouvoirs, mais qui reste en définitive à peine effleurée pour des raisons évidentes de PG13. L’aspect comic-book passe complètement à la trappe, tournant de ce fait le dos à l’oeuvre d’origine.

Si le chevauchement des genres n’est pas à critiquer, y avoir recours pour masquer l’indigence scénaristique de l’oeuvre est nettement plus contestable…

 

618313857
©20th Century Fox

 

Un scénario paresseux servi par une direction artistique inexistante

Il est regrettable de voir un film super-héroïque aussi peu inventif artistiquement avec une telle équipe créative aux manettes: Simon Kimberg et Matthew Vaughn, pourtant à l’origine des deux (excellents) derniers X-Men et du grandiose Kingsman (2015), semblent avoir négligé leur rôle de producteurs sur les Fant4stic.

Le scénario semble malheureusement être resté à l’état de synopsis. Les nombreuses ellipses et retournements de situations improbables relèvent plus de la paresse que de l’effet de style. A aucun moment les auteurs ne prennent le temps de faire de leur protagonistes des icônes ou, plus simplement, de fouiller le psyché de ces êtres étranges qui constitueraient le Graal pour n’importe quel étudiant en psychologie.

Visuellement, le film navigue sans cap dans les limbes de la direction artistique. Sous prétexte de réalisme, la lumière, les décors et les costumes sont d’une fadeur démoralisante. De plus, oser représenter la vie extra-terrestre, dans un film de SF en 2015, par une substance gluante et verte fluo devrait être passible d’amende.

91575739
©20th Century Fox

Des prestations inégales et peu inspirées

Peut-être est-ce une des conséquences du manque de maîtrise du projet, mais les acteurs semblent peiner à croire en leur rôle et à aucun moment on ne retrouve l’acteur qui a livré la performance hallucinante de Whiplash en la personne de Miles Teller. Pourtant avec Jamie Bell, ce sont les seuls à livrer un semblant d’alchimie et de magie à l’ecran, Kate Mara et Michael B. Jordan semblant avoir renoncé à interpréter des personnages qu’ils ne semblent pas comprendre.

Pour conclure, il est regrettable de voir qu’un film avec un tel potentiel et tellement désireux de sortir des sentiers battus, en voulant livrer un blockbuster super-héroïque différent des canons actuels, se soit trompé à ce point.

Peu rancunier on continue d’attendre avec impatience le prochain X-Men mais, cette fois-ci, avec une légère appréhension…

   

 

En savoir plus:

  • http://www.les4fantastiques-lefilm.com/trailer (site officiel)
  • Date de sortie France : 05/08/2015
Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] “Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2” (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

luke-cage-season-1-poster

[CRITIQUE] “Luke Cage” saison 1

Un super-héros afro-américain emblématique débarque dans Harlem et sur Netflix. Notre avis sur la saison …

Laisser un commentaire