//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [DVD] Dark Places ( 2015 ), le making of, un vrai bonus !

[DVD] Dark Places ( 2015 ), le making of, un vrai bonus !

dark places - dvd

Après David Fincher et son réjouissant Gone Girl ( 2014) – adaptation du roman Les Apparences (Gone Girl) de Gillian Flynn -,  Gilles Paquet-Brenner s’est à son tour attaqué aux univers complexes de Gillian Flynn. La sortie du  DVD de Dark Places donne donc l’opportunité à ceux qui ont raté sa sortie en salles – beaucoup plus discrète que celle du film de Fincher -, de vérifier s’il ne mériterait pas un peu plus d’attention.

Synopsis: 1985. Libby Day (Sterling Jerins) a huit ans lorsqu’elle assiste au meurtre de sa mère de et de ses soeurs dans la ferme familiale. Son témoignage accablant désigne son frère Ben (Tye Sheridan), alors âgé de seize ans, comme le meurtrier. 30 ans plus tard, un groupe d’enquêteurs amateurs, « Kill Club », convainc Libby (Charlize Theron) de se replonger dans le souvenir de cette nuit cauchemardesque. De nouvelles vérités vont émerger, remettant en cause son témoignage-clé dans la condamnation de son frère.

Critique du film

DARK PLACES -  image
© Mars Distribution

A l’image du roman de Gillian Flynn, l’adaptation cinématographique joue à plein sur le conflit temporel qui mélange sans cesse les image du présent et du passé. Le procédé est très efficace et amène une attention constante du spectateur qui ne peut décrocher une seconde de l’intrigue.
La suite >>

Critique du DVD  

Dark Places - image
© Mars Distribution

Pari risqué pour Gilles Paquet-Brenner d’oser passer après David Fincher – réalisateur notamment de Seven et de Fight Club – pour adapter les écrits de la décidément très courtisée romancière américaine, Gillian Flynn. Comme toujours chez cette dernière, on retrouve un univers assez sombre et des personnages complexes qui ne dévoilent que très lentement leur vérité. Plus un suspense crescendo et un final qui laisse pantois. 

Côté DVD, les bonus du film permettent de se sortir des inévitables  – et injustes ? – comparaisons de mise en scène entre les deux adaptations de Gillian Flynn. Ainsi, le making of apporte un éclairage intéressant sur le travail du réalisateur français. On en apprend donc  un peu plus sur lui, ou du moins sur l’approche qu’il a de son art.

Chose hautement appréciable, ce sont les autres qui en parlent le mieux, Gilles Paquet-Brenner restant au final assez discret. Réelle pudeur ou fausse modestie ? Toujours est-il que cela ne vire pas à la master-class, un exercice que d’autres affectionnent mais dont parfois, on se passerait bien. 

Dark Places
© Mars Distribution

Le sentiment d’avoir contribué à quelque chose de grand – évidemment ! – est largement partagé par les différents intervenants dont le producteur Stéphane Marsil – qui a travaillé avec le réalisateur depuis son premier film, Les jolies choses, sorti en 2001 – et les acteurs Charlize Theron, Nicolas Hoult, Chloé Grace Moretz, Andrea Roth, Corey Stoll.

Une intéressante partie est également consacrée la relation de confiance qui s’est installée entre le réalisateur et l’auteur du livre qu’il a adapté, Gillian Flynn.

Sans distiller vraiment de secrets de fabrication, le making of dévoile juste assez de détails sur la construction de l’atmosphère assez particulière du film pour faire monter l’odeur de soufre du film. On aurait presque envie de le recommander à tout spectateur comme entrée ou préliminaire avant de regarder le film pour piquer encore plus sa curiosité. 

Un petit regret néanmoins, l’absence parmi les intervenants de Christina Hendricks qui incarne la mère de cette famille fortement tourmentée. Un personnage qui est, après celui de Libby Day, le plus intéressant, voire, le plus touchant de l’histoire.

En savoir plus :

 

Check Also

Affiche Walk with me

[CRITIQUE] « Walk with me » (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire