//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / Ballers saison 1, une série bling-bling et virile

Ballers saison 1, une série bling-bling et virile

BALLERS Saison 1 - posterDwayne Johnson (No Pain No Gain, Hercule) joue et co-produit sa première série située dans l’univers bling-bling du football américain. Avec une équipe composée de Mark Wahlberg (No Pain No Gain, Du sang et des larmes) à la production, de Steve Levinson à la création et de Peter Berg (Du sang et des larmesFriday Night Lights) à la réalisation, Ballers saison 1 sera-t-elle une série HBO de première division ? Notre avis sur une série qui sera diffusée sur OCS City en France dès le 22 juin 2015.

Synopsis : Spencer Strasmore (Dwayne Johnson) est une légende du football américain. Si sa carrière d’athlète est aujourd’hui derrière lui, il n’a pas pour autant l’intention de quitter le milieu qui a fait de lui une star et souhaite se reconvertir en tant que manager financier et conseiller les nouvelles vedettes de la discipline ainsi que les jeunes retraités comme lui.

Une série qui a des “balls”

© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.
© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved.
HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

 

Le pilote de la série ne va pas par quatre chemins : nous voilà plongés directement dans un univers où le réalisateur Peter Berg et le scénariste Steve Levinson mettent en avant la force physique (les muscles de Dwayne au matin), la frime (grosses cylindrés), le luxe (yacht, palace…), la célébrité (quick-sex dans une boite de nuit) et l’égo de ses personnages.

Comme d’autres séries (Friday Night Lights, Strikers) avant elle, Ballers veut nous plonger dans les coulisses d’un sport et nous faire partager le mode de vie hors norme de ceux qui en vivent.  Dans cet univers d’hommes mêlant amitié et business, les femmes semblent à priori relégués au second plan, enfermées dans des rôles de mère, femme ou coup d’un soir.

En avoir (ou pas)

© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.
© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved.
HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

 

Serré dans son super costard, Dwayne Johnson adopte une démarche raide qui détonne dans cet univers cool et RnB. Jeune retraité, son personnage Spencer Strasmore prône un discours de sage à des footballeurs qu’il connait souvent personnellement. Pour gérer leur argent, justifier leurs écarts de conduite, les aider à supporter le poids de leur entourage (amis, famille), il n’hésite pas à leur prodiguer conseils et soutiens financiers… gratuitement.

Mais dans un monde où l’argent coule à flots, son collègue Joe (Rob Corddry) ne l’a pas embauché être le bon samaritain des stars. Un an après son entrée, Spencer Strasmore doit donc faire ses preuves et trouver ses clients, de très gros clients. L’enjeu pour lui – en tout cas, dans les premiers épisodes – est de transformer ses amis riches en  clients riches et de monter son business. Poussé par Joe, il doit apprendre à se rendre indispensable dans la gestion de carrière des autres et savoir se faire payer pour ça.

Le côté feuilletonnant va d’un côté suivre l’évolution des relations amicales, familiales et professionnelles de Spencer Strasmore et de l’autre, dresser le portrait de joueurs à différents moments de leurs carrière (du jeune espoir au joueur déjà établi).

Une série bling-bling et virile

© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.
© 2015 Home Box Office, Inc. All rights reserved.
HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

 

Bref, Ballers est une série de 10 épisodes d’une trentaine de minutes plutôt bien faite et qui plaira très certainement aux fans de l’imposant et charismatique acteur ainsi qu’aux sériephiles qui raffolent de ces univers bling-bling et virils.

Pour notre part, il faut espérer que le traumatisme passé de Dwayne en tant que joueur – sous-entendu par ses proches, sa prise régulière de cachets et ses cauchemars de plus en plus précis – sauront bousculer un personnage un peu trop lisse et si les auteurs sauront aussi donner une meilleure place aux femmes.

<

p style=”text-align: justify;”>La fin de l’épisode 3 et de la soirée qu’il a organisée avec Joe pour se lancer enfin dans le grand bain et qui a tourné à l’orgie tend à faire penser cela.

À suivre…

 

 

En savoir plus :
http://www.ocs.fr/serie/ballers (site officiel)
Ballers sera diffusée sur OCS City et CanalSat à 21h55 dès le 22 juin 2015 en US+24

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Missions saison 1 affiche

♥ [CRITIQUE & EXPLICATIONS] « Missions » saison 1 : Épisode par épisode

Direction Mars depuis le jeudi 1er juin 2017 sur OCS City. Notre avis sur Missions …

Séries Mania 2017 séries françaises en compétition

[CRITIQUES] Séries Mania 2017 : Nos avis et pronostics sur les séries françaises en compétition

Découvrez les avis et pronostics de Bulles de Culture sur six séries françaises en compétition …

Laisser un commentaire