//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / Cycle Orson Wells, les 100 ans d’un mythe / Orson Welles Cycle, 100 years of a myth

Cycle Orson Wells, les 100 ans d’un mythe / Orson Welles Cycle, 100 years of a myth

Par/by Salvatore V.
Rédacteur/Editor

Cycle Orson Wells - poster

En ce début de mois de mai, TCM Cinéma et CanalSat nous proposent de replonger dans l’œuvre fascinante d’une des figures les plus iconoclastes du cinéma, à savoir le visionnaire Orson Wells. Avec ce cycle Orson Wells, les 100 ans d’un mythe qui s’étend du 7 au 28 mai 2015, c’est l’occasion non seulement de revoir la filmographie unique du réalisateur mais aussi de découvrir un documentaire sur le cinéaste, This is Orson Wells, écrit, produit et réalisé par Clara et Julia Kuperberg.

At the beginning of May, French channel TCM Cinéma and French subscription service provider CanalSat offers to immerse us into the fascinating work of one of the most iconoclastic figures of cinema, the visionary Orson Wells. With this Orson Wells cycle that extends from May 7 to 28, 2015, it’s an opportunity not only to watch again the unique filmography of the director but also to discover a documentary about the director his is Orson Wells, written, produced and directed by Clara and Julia Kuperberg.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Autodidacte, personnage incontournable et haut en couleur du cinéma américain, Orson Wells a marqué d’une pierre blanche le 20ème siècle. Mais comment parler de Welles sans tomber dans la surenchère ou la démesure, à l’image de ce personnage hors normes qui fit voler en éclat toutes les règles ?

Un regard sur un artiste complet
This is Orson Wells - poster

Le documentaire This is Orson Wells s’intéresse uniquement au cinéaste et non à l’homme : ici pas de révélations ou de détails sur la vie privée de l’homme, mais seulement sur les coulisses de son œuvre et sa vision du cinéma.

Le film propose de nous en révéler un peu plus sur l’Homme de cinéma au travers du regard de (prestigieux) admirateurs tels que Martin Scorsese mais aussi celui de certain de ses proches, comme sa fille Chris Welles ou son ami de longue date, le cinéaste Peter Bogdanovich.

De ses débuts tonitruants à la radio jusqu’à la réalisation de son premier film et premier chef d’œuvre, le documentaire nous fais entrer dans les coulisses de la folie créatrice du cinéaste. Au travers d’images d’archives et d’un minutieux travail de recherches, les sœurs Kuperberg nous rappellent, par exemple, le passé radiophonique du cinéaste avec le légendaire scandale provoqué par la diffusion de La Guerre des Mondes. Scandale qui aura valu à l’homme son premier contrat à Hollywood malgré le fait qu’il ne connaissait strictement rien au cinéma.

Il est amusant de savoir que derrière le meilleur film de tous les temps (selon l’American Film Institute) se trouvait un homme qui ignorait tout de la règle des 180 degrés et qui avait pour seule référence, des westerns un brin nanar. En effet, le documentaire révèle qu’Orson Wells a tout appris du cinéma en une après-midi de la bouche d’un chef-opérateur consterné.

Pendant près d’une heure, This is Orson Wells nous permet d’en savoir un peu plus sur ce cinéaste hors norms, véritable électron libre qui a su se mettre à dos toute l’industrie cinématographique de l’époque. Le cinéphile, tout comme le spectateur profane, trouvera un réel intérêt à se plonger dans la vie folle et passionnée d’Orson Wells pour en trouver peut-être même une certaine inspiration.

Car après tout, l’inspiration d’un moment ne vaut-elle pas l’expérience d’une vie ?


Citizen Kane : retour sur un chef d’œuvre
Citizen Kane - image
© D.R.

Que dire de plus sur un film maintes fois présenté comme l’un des meilleurs de l’histoire ? La genèse du film constitue une bonne partie de This is Orson Wells donc profitons-en pour nous replonger quelques instants dans ce premier film qui se voit d’ailleurs restauré pour l’occasion.

Malgré quelques longueurs, Citizen Kane continue de fasciner et prend une coloration toute spéciale après le visionnage du documentaire. Véritable reflet de l’âme d’Orson Wells, le film se pose d’une certaine manière comme prémonitoire de la vie du réalisateur. Ayant pour sujet la destinée hors-norme de Charles Kane, magnat des médias, il est difficile de ne pas faire de rapprochement avec celle du cinéaste, de ses débuts d’enfant terrible au rejet par une industrie qu’il a contribué à faire avancer.

Par delà ces rapprochements, Citizen Kane continue d’être une excellente réflexion sur l’ambition de l’homme et les limites de celle-ci. Au final, la meilleure ambition d’un homme ne serait-elle pas d’aspirer à une vie simple?

Après le visionnage de ces deux œuvres, difficile de répondre…

En savoir plus :
http://www.tcmcinema.fr/cycle (site officiel)
– http://www.tcmcinema.fr/film/this-is-orson-welles/orson-welles (site officiel)
– En sélection officielle à Cannes Classics, This Is Orson Welles sera projeté en avant-première au Festival de Cannes et sera diffusé, en exclusivité sur l’antenne de TCM Cinéma, le jeudi 21 mai à 19h45, dans le cadre du cycle Orson Welles, les 100 ans d’un mythe

Check Also

Twin Peaks saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Twin Peaks » saison 3 : Aussi bien que la première fois ?

Ce mardi jeudi 25 mai 2017, double évènement autour de Twin Peaks saison 3 de …

LE BUREAU DES LEGENDES Saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Le Bureau des Légendes » saison 3 : La confirmation d’une vraie série ?

Le Bureau des Légendes saison 3 d’Eric Rochant est diffusé à partir de ce lundi …

Laisser un commentaire