//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Festival Audiovision Valentin Haüy 2015

Festival Audiovision Valentin Haüy 2015

Du 1er au 14 avril 2015, partez à la découverte de l’audiodescription à l’UGC Gobelins (Paris, France) à l’occasion du 6ème Festival Audiovision Valentin Haüy, parrainé cette année par Luc Besson.
      

L’expérience de l’audiodescription

 

Le soir du mercredi 1er avril 2015, nous sommes plus de trois cents à nous presser dans le cinéma de l’UGC Gobelins pour assister à la soirée d’inauguration du Festival Audiovision Valentin Haüy, organisée autour du premier film de Jamel Debbouze, Pourquoi j’ai pas mangé mon père (2015).

Dans la salle 1 du cinéma, des hôtes et hôtesses nous accueillent en nous tendant des casques Sennheiser prolongés de petits boitiers pour que voyants et non-voyants profitent pleinement de l’expérience de l’audiodescription audio, mise en avant dans le cadre du festival. D’autres auront même la chance, ce soir-là, d’expérimenter l’application CinemaConnect de Sennheiser sur un smartphone connecté en WiFi.

L’audiodescription, késaco ?

 

Le Festival Audiovision Valentin Haüy image
© D.R.

C’est un procédé qui permet à des personnes déficientes visuelles de pouvoir « voir » des films – mais aussi des pièces de théâtre, des programmes télévisés, des expositions, etc. – grâce à des voix-off décrivant les éléments visuels de ceux-ci.

Le Festival Audiovision Valentin Haüy

 

Côté coulisses, place aux bilans et aux remerciements en ce soir d’inauguration. Dans l’après-midi, la première projection du film de Jamel Debbouze a rassemblé des jeunes voyants et non-voyants qui ont débattu autour du film et de la thématique du « vivre ensemble », chère à l’Association Valentin Haüy.

Ensuite, se sont succédé sur la scène les représentants de l’Association Valentin Haüy – l’association œuvre pour les aveugles et les malvoyants depuis 125 ans et est à l’origine de la création du Festival, en partenariat avec UGC Gobelins -, de Malakoff Médéric – le groupe de protection sociale s’investit dans la prévention et l’accompagnement de la malvoyance -, de Sennheiser – l’entreprise développe des technologies en direction de ce public -, de UGC – le groupe d’exploitation cinématographique s’implique sur l’accueil en salles des malvoyants ou aveugles et demande régulièrement aux distributeurs des copies de films adaptées à ce public – et du CNC – l’établissement public accompagne les exploitants et les distributeurs vers l’audiodescription -.

Côté salles, nous découvrons une programmation éclectique : Gemma Bovery, Hippocrate, Jimmy’s Hall, L’Affaire SK1, La Famille Bélier, Les Combattants, Les Héritiers, Lucy, Paddington, Papa ou Mamanet Pourquoi j’ai pas mangé mon père en ce soir d’inauguration, en présence du comédien Youssef Hajdi (Vincent n’a pas d’écailles), venu parler du film de Jamel Debbouze — il joue dans ce film d’animation 3D, réalisé en motion capture.

Enfin, vient la fin de ces nombreux discours, le noir se fait dans la salle, nous pouvons allumer nos boitiers sur le canal 1, le film de Jamel Debbouze se lance, une voix commence à nous décrire l’image à l’oreille et nous avons presque envie de fermer les yeux… pour vivre l’expérience totalement.

Bonne écoute à tous !

 

En savoir plus :

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz part aux Etats-Unis pour tourner son film Message From The King. …

Laisser un commentaire