//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / Avengers : L’ère d’Ultron, deuxième round / Avengers: Age of Ultron, round two

Avengers : L’ère d’Ultron, deuxième round / Avengers: Age of Ultron, round two

Par/by Salvatore
Rédacteur/Editor

Avengers : L'ère d'Ultron - poster
Trois ans après la première réunion de tous les poulains de l’écurie Marvel, le studio récidive avec Avengers : L’ère d’Ultron (Avengers: Age of Ultron) de Joss Whedon pour en faire l’évènement cinématographique de ce mois d’avril. Notre avis.

Three years after the first encounter with all the people under Marvel‘s patronage, the studio strikes again with The Avengers: Age of Ultron by Joss Whedon to make this film the event of this April. Our opinion.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : Afin de contrer une éventuelle nouvelle invasion alien, l’excentrique et génial Tony Stark (Robert Downey Jr.), met au point une armée de Iron Men régie par une intelligence artificielle sans précédent : le programme Ultron . Mais lorsque Ulton (James Spader) déraille et retourne son armée contre le monde, seul les avengers peuvent endiguer cette nouvelle menace…

Si Avengers est resté dans toutes les mémoires en devenant le troisième film le plus rentable de l’histoire, son réalisateur, l’éclectique et improbable Joss Whedon, a récemment confié avoir des regrets sur la qualité de certains passages de ce premier opus. Promettant un film plus soigné et une intrigue plus développée, le papa de Buffy contre les vampires a-t-il tenu ses promesses ?

Un film pop-corn jouissif et imbibé d’esprit comics 

Avengers : L'ère d'Ultron - image
 © Marvel 2015

Dès la scène d’introduction, au travers d’un plan séquence dantesque et surréaliste, les studios Marvel rappellent leur place de leader sur le marché du blockuster fun et décomplexé. En effet, les scènes d’actions, en plus d’être inventives et jouissives, renouvellent le genre et semblent tout droit sorties d’un comic book. D’ailleurs telle semble être le maître-mot des producteurs et du réalisateur.
Même dans son écriture et sa direction artistique, rarement un film Marvel Studio s’est autant rapproché de l’esprit de la BD : que ce soit dans la narration ou simplement dans les scènes de vie de tous les jours – la fête privée à la tour Stark en est un parfait exemple -. Le comics prend littéralement vie sous nos yeux.

Respectant cet ordre d’idées, le film n’hésite pas à transposer, avec brio, des nouveaux personnages assez incongrus pour le grand écran. Le plus bel exemple est Vision (Paul Bettany), androïde doux et philosophe, qui apporte une certaine poésie entre deux moments de bravoure.

Assumant pleinement son monde coloré et surréaliste, le film verse joyeusement dans la surenchère, visuellement comme scénaristiquement. Une surenchère à laquelle le lecteur de comics assidu, tout comme le spectateur lambd,a prendra plaisir à assister mais qui malheureusement pourra lasser sur le dernier tiers du film.

Un dernier tiers moins inspiré 

Avengers : L'ère d'Ultron - image
 © Marvel 2015

Le film commençant sur les chapeaux de roues et s’évertuant à conserver un rythme d’enfer, le spectateur pourra ressentir un léger décrochage avant même le début de la bataille finale. Alors que la majorité du film rivalise de trouvailles et de passages grisants, le climax paraît assez pauvre et n’est au final qu’une redite de celui du premier film. L’effet de surprise en moins.

Avec tous les nouveaux éléments scénaristiques introduits, le film aurait dû prendre le temps d’explorer un peu plus son intrigue ainsi que les traumas de ses personnages. Un bel exemple est le personnage d’Ultron : il est dommage de voir un personnage si « Asimovien » dans son essence, aussi vite expédié tant les perspectives qu’il offrait étaient passionnantes.

Avengers: Age of Ultron, un film de transition pour Marvel 

Avengers : L'ère d'Ultron - image
 © Marvel 2015

Au regard du line-up annoncé pour les prochaines années par les studios Marvel, cet Avengers : L’ère d’Ultron  constitue plus un Avengers 1.5 qu’un véritable second épisode. Reprenant le même esprit que le premier film, le métrage rajoute quelques personnages dans l’équipe mais ne fait pas avancer l’intrigue sur « une grande échelle » dans l’univers du studio.
Ce second épisode est donc à savourer comme un hors-d’œuvre, une entrée de luxe, avant la grande épopée spatiale qui nous sera présentée dans le dytique Avengers: Infinity War en 2018 et 2019.

Pour conclure, Avengers : L’ère d’Ultron  est un blockbuster épique et fidèle à l’esprit du comics. Si dans la forme le film a réussi son pari en dépassant le premier opus, dans le fond il aurait pu être encore plus poussé en exploitant davantage les nouvelles pistes qu’ils proposent.

On attend la guerre de l’infini avec impatience.

En savoir plus:
– http://marvel.com/movies/movie/193/avengers_age_of_ultron (site officiel anglophone)
– Date de sortie France : 22/04/2015

amzn_assoc_ad_type = « responsive_search_widget »;
amzn_assoc_tracking_id = « bulldecult-21 »;
amzn_assoc_link_id = « ELJUBHDXDGPS4LTW »;
amzn_assoc_marketplace = « amazon »;
amzn_assoc_region = « FR »;
amzn_assoc_placement = «  »;
amzn_assoc_search_type = « search_widget »;
amzn_assoc_width = « auto »;
amzn_assoc_height = « auto »;
amzn_assoc_default_search_category = «  »;
amzn_assoc_default_search_key = « Avengers »;
amzn_assoc_theme = « light »;
amzn_assoc_bg_color = « FFFFFF »;

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

luke-cage-season-1-poster

[CRITIQUE] « Luke Cage » saison 1

Un super-héros afro-américain emblématique débarque dans Harlem et sur Netflix. Notre avis sur la saison …

Laisser un commentaire