//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / Le banquet d’Auteuil, un Molière gay / a gay Molière

Le banquet d’Auteuil, un Molière gay / a gay Molière

Le banquet d'Auteuil - affiche

L’Histoire ré-écrite :  Le Banquet d’Auteuil de Jean-Marie Besset, mis en scène par Régis de Martrin-Donos au Théâtre 14, choisit de rentrer dans l’intimité homosexuelle peu connue du personnage de Molière avec un jeune Baron. Audacieux et percutant, la pièce interpelle.

The re-written History: Le Banquet d’Auteuil by Jean-Marie Besset, directed by Régis Martrin-Donos at Théâtre 14, choses to explore the little-known Molière’s homosexual intimacy with a young Baron. Bold and powerful, the play interpellates.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : Au XVIIème siècle, Molière est reclus dans sa demeure d’Auteuil où il consacre son temps à l’écriture. Alors qu’il vient de rencontrer un nouvel éphèbe, dont il tombe éperdument amoureux et qui va lui redonner un sens créatif, le célèbre auteur accueille des illustres amis le temps d’une soirée. Ensemble, ils vont s’adonner à une séance de libertinage débridée.
Si la pièce est écrite en 2011, elle reprend l’ensemble des codes classiques de la dramaturgie littéraire en y ajoutant un modernisme saisissant. Les thèmes ancestraux sont présents, notamment l’amour, le désir, la beauté.
De même, le concept du banquet renvoie inévitablement à cette époque d’Ancien Régime où les riches festoyaient sans aucune vergogne.
Enfin, le spectacle fait largement appel au mysticisme gréco-romain en faisant apparaitre des morts qui incarnent divinement bien le deus ex machina.

Le banquet d'Auteuil - photo
© Laurencine Lot
Le modernisme est quant à lui tranché. L’auteur de la pièce décide de contourner la censure morale en dépeignant un Molière résolument gay dans une situation de faiblesse émotionnelle, presque de soumission, face à une jeunesse désinvolte. Les grands pontes tels que Chapelle, Lully, Dassoucy ne sont pas non plus épargnés puisqu’ils affichent ouvertement leur libido exacerbée.

La mise en scène prend également le parti de montrer l’inmontrable en demandant à ces trois plus jeunes acteurs de se mettre nus durant une partie de la pièce. Il s’agit alors d’oublier le culte du corps saillant pour ne se concentrer que sur sa portée artistique. Clairement assumé dans le texte, la pratique est plus difficile. Derrière cette apparente décontraction, il se cache néanmoins une exagération du metteur en scène qui n’arrive pas totalement à transmettre cette volonté.

Le banquet d'Auteuil - photo
© Laurencine Lot

L’écriture est quant à elle très intéressante. Elle est insidieuse et subjective avec des réflexions poussées. Elle met paradoxalement en avant l’importance des mœurs dans la représentation publique, tout en suggérant la transgression dans la sphère privée. Cette thématique, très actuelle, fait inévitablement écho à divers scandales sexuels, révélés ces dernières années – ceux concernant notamment des hommes politiques -.Il manque cependant à la plume de l’auteur cette question primordiale de l’enjeu. Que recherche vraiment Molière dans l’assouvissement de son désir ? Est-ce une démarche purement bestiale ou faut-il y voir une recherche créative ?

On comprend qu’il s’agit d’amour… mais de quoi d’autre ?!?
Antoine Corte
En savoir plus :
http://theatre14.fr/saison/spectacle/le-banquet-dauteuil (site officiel)
Le Banquet d’Auteuil est une pièce de Jean-Marie Besset, mise en scène par Régis de Martrin-Donos avec Jean-Baptiste Marcenac, Hervé Lassïnce, Félix Beaupérin…
Le Banquet d’Auteuil au Théâtre 14 (Paris, France), du 10 mars au au 25 avril 2015, du lundi au samedi

Check Also

En attendant Godot Laurent Fréchuret image (c) Christophe Raynaud de Lage

[CRITIQUE] « En attendant Godot » de Laurent Fréchuret

Ce sont de drôles de clowns qui sont venus nous conter l’absurde à La Fabrique …

HÉLA FATTOUMI ÉRIC LAMOUREUX Manta image (c) Laurent Philippe

[CRITIQUE] « Manta » d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux

Le Théâtre de Lons-le-Saunier (Les Scènes du Jura) a accueilli, le mardi 28 mars 2017, …

Laisser un commentaire