//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / Cendrillon (2015) / Cinderella (2015), bibbidi, bobbidi, boo !

Cendrillon (2015) / Cinderella (2015), bibbidi, bobbidi, boo !

Par/by Salvatore
Rédacteur/Editor

À peine trois mois après la sortie d’Into The Woods, Promenons-nous dans les bois (équivalent improbable d’Avengers pour les contes de fées), Disney ramène une fois de plus Cendrillon sur nos écrans, avec cette fois-ci un film en prises de vue réelle réalisé par Kenneth Branagh.

Barely three months after the release of Into The Woods (a strange Avengers equivalent to fairy tales), Disney brings Cinderella on our screens again, this time with a live action motion in honour of her directed by Kenneth Branagh.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : À la suite de la mort de son père, la jeune Ella (Lilly James) devient le souffre-douleur de sa belle-mère (Cate Blanchett) et de ses demi-sœurs. Rebaptisée Cendrillon par ces dernières, elle est loin de se douter du destin merveilleux et plein de magie qui l’attend.

Si c’est à la relative inconnue Lily James que revient la tâche d’enfiler le légendaire soulier de verre, c’est donc au plus shakespearien des réalisateurs, Kenneth Branagh que revient l’honneur de remettre au goût du jour le conte de Charles Perrault. Après séance, il serait plus juste de parler d’un  conte de Walt Disney.

Une adaption live du film de 1950

 © The Walt Disney Company France

Hollywood, toujours à la recherche de nouveaux filons à exploiter, s’est lancé depuis quelques années dans la réadaptation des grands classiques de contes de fées avec, comme toujours, plus ou moins de succès. Disney, en temple absolu de la féerie, embraye bien évidemment le pas. En 2010, Tim Burton faisait de Alice une guerrière aux allures de Jeanne d’Arc et en 2014, le studio aux grandes oreilles offrait une relecture audacieuse de La Belle au Bois Dormant, en proposant l’histoire du point de vue de la sorcière Maléfique.

La tendance est donc à la réécriture façon “Girl Power” de nos chères princesses. Étrangement, Cendrillon version 2015 prend le contre-pied de cette mode, en racontant la même histoire que celle du film de 1950. Ici, pas de réinterprétation des travaux de Perrault ou des frères Grimm. Le scénariste s’en est tenu à la version écrite par Walt Disney, en modifiant, au mieux, deux, trois éléments. Une Cendrillon à la sauce Xena, la guerrière, ce ne sera pas pour cette fois!

 Un spectacle familial plutôt plaisant

 © The Walt Disney Company France

Comme il a été dit plus haut, avec ce Cendrillon cuvée 2015, la surprise ne sera pas au rendez-vous. Cependant le film possède de nombreux atouts et il serait injuste de les oublier. Si le casting est assez cohérent dans l’ensemble, Cate Blanchett sort clairement son épingle du jeu et dépoussière le personnage de la marâtre, en faisant d’elle une séductrice vénéneuse et calculatrice, loin de l’image de la vieille dame austère du film de 1950.

Autre bon point : la direction artistique est somptueuse. À l’inverse d’Into The Woods, Promenons-nous dans les bois qui ne brillait pas par la démesure de son budget, Disney a clairement mis les moyens pour offrir un spectacle digne de ce nom. Le faste des décors et des costumes confère au film une aura féerique et chaleureuse qui saura faire tourner la tête des spectateurs les plus rêveurs. Le genre de film à regarder pour Noël.

Cendrillon 2015, réactualisation ou redite ?

© The Walt Disney Company France

Si bien évidemment, la réponse à cette question variera selon les spectateurs, on peut tenter un début de réponse : le film de Kenneth Branagh n’est ni l’un ni l’autre. La version 2015 de Cendrillon n’est pas assez originale pour être une réactualisation mais propose un divertissement suffisamment plaisant pour ne pas non plus être taxé de redite. Une chose est sûre, dans les yeux d’un enfant qui ne connait rien à l’histoire de Cendrillon, le film saura être captivant et trouver une résonance particulière.

Pour conclure, même si Cendrillon s’avère être une adaptation fidèle du film de 1950, le film demeure un spectacle plaisant qui arrive miraculeusement à éviter la redite et saura captiver les plus jeunes spectateurs.

Salvatore

En savoir plus:
http://films.disney.fr/cendrillon (site officiel du distributeur)
– date de sortie France : 25/03/2015

Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Laisser un commentaire