//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / FILMS / TELEFILMS / [Critique VOD] “E-Team” (2014), agents des Droits de l’Homme

[Critique VOD] “E-Team” (2014), agents des Droits de l’Homme

Nouveau film documentaire made in Netflix, E-Team de Ross Kauffman et Katy Chevigny s’intéresse au quotidien des membres de la Human Rights Watch, une ONG qui a fait de la défense des Droits de l’Homme son cheval de bataille. De la collecte d’informations sous une pluie de bombes à l’exposition de preuves devant les tribunaux internationaux, le documentaire nous plonge dans l’enfer des procédures d’enquête. Mu par un désir inaltérable de justice face à ces barbares des temps modernes, le combat de ces hommes et femmes est passé à la loupe et montre l’influence qu’il peut avoir sur les champs de batailles comme sur leurs vies privées. L’avis de Bulles de Culture sur ce documentaire inspirant…

Synopsis :

Depuis 1988, l’ONG Human Rights Watch défend les Droits de l’Homme dans le monde entier. De la guerre du Kosovo au conflit libyen, l’E-Team n’hésite pas à plonger au cœur de l’action pour rapporter des preuves de crimes contre l’Humanité.

E-Team : Un documentaire à la résonance particulière

© Netflix

En ces temps si particulier où la liberté a été pris pour cible, la sortie du documentaire E-Team arrive à point nommé. Pendant une heure et trente minutes, le film dresse le portrait de véritables fanatiques qui mettent en jeu leurs vies pour leur combat. Mais ces fanatiques-là n’attentent pas à la vie des autres, ni n’imposent leurs convictions. Ces fanatiques-là ont pour unique croyance la liberté et la justice. Ce sont des personnes normales avec des vies privées et des passions, mais qui ont choisi de dédier chaque moments de leur existence à lutter contre ceux qui vont à l’encontre de tous leurs principes moraux. Les « grand méchants » de ce film font malheureusement partie du monde réel…

 Un regard sur la procédure d’enquête de la Human Right Watch

De la récupération des preuves de crimes contre l’Humanité sur le terrain à la démonstration de leur existence au tribunal de La Haye, la procédure peut prendre plusieurs années. Le documentaire E-Team lève le voile sur chacune des étapes de cette procédure, aussi dangereuse que fastidieuse, au travers du regard des membres de la E-Team. N’hésitant pas à aller au cœur du conflit pour interroger les victimes, ce sont avec des carnets chargés – et les esprits marqués – de pièces à convictions que les investigateurs reviennent pour exposer la preuve des crimes perpétrés.
On pourrait d’ailleurs croire qu’à ce stade le plus dur est fait, mais il n’en est rien puisque l’authenticité de ces preuves peuvent être remises en causes par des personnes peu scrupuleuses. L’exemple est montré lors d’une conférence de presse en Russie où des détracteurs de l’ONG accusent celle-ci de n’être qu’une marionnette entre les mains des États-Unis. On retiendra notamment le face-à-face surréaliste qui oppose Fred Abrahams, un membre de la Human Right Watch, à Slobodan Milošević lors du procès de ce dernier. Procès qui vaut à lui seul le visionnage de ce documentaire, et durant lequel l’homme d’État avance « s’être seulement défendu contre le terrorisme »…

Rendre la guerre un peu plus tolérable

© Netflix



Tel est le crédo des membre de la Human Right Watch. C’est avec un réalisme déconcertant que Fred Abrahams avance que ses actions ne feront arrêter aucune guerre, le seul enjeu étant de rendre ces conflits un peu plus supportable pour les victimes. E-Team est donc un documentaire coup de poing à voir, surtout par les temps qui courent, pour comprendre les enjeux des actions de la Human Right Watch. Voir ces personnes autant impliqués dans la protection des Droits de l’Homme et comprendre les risques qu’elles encourent nous amènent à nous interroger nous-même sur notre contribution à cette même Humanité.

Inspirant, on vous dit…

En savoir plus:

  • E-Team est disponible sur NetFlix depuis le 24 octobre 2014
Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Laisser un commentaire