//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / American Sniper (2014), l’homme derrière le fusil / the man behind the gun

American Sniper (2014), l’homme derrière le fusil / the man behind the gun

Nouveau film du vieux briscard Clint Eastwood, inspiré d’un livre autobiographique éponyme et controversé de Chris Kyle – co-écrit avec Scott McEwen et Jim DeFelice -, sous-officier de la marine américaine et redoutable tireur d’élite – plus de deux cents personnes tués à son actif (un record dans l’histoire militaire des États-Unis) -. Avec American Sniper, Clint Eastwood nous propose une incroyable plongée dans le quotidien d’une guerre lointaine – la Guerre en Irak -.

The old veteran Clint Eastwood‘s new film, inspired by an eponymous and controversial autobiography by Chris Kyle – co-written with Scott McEwen and Jim DeFelice – NCO in the US Navy and awesome sniper – over two hundred people killed  during his duty (a record in the military history of the United States) -. With American Sniper, Clint Eastwood offers us an amazing look at the daily of a distant war -.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle (Bradley Cooper) est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende » et sa tête est mise à prix par les  insurgés. Mais parallèlement à tout ça, il essaie tant bien que mal d’être un mari aimant envers sa femme Taya Renae Kyle (Sienna Miller) et un bon père de famille pour ses enfants.

© Warner Bros.

Le destin de Chris Kyle est tout tracer le jour où son père lui explique qu’il existe trois catégories de personnes dans le monde – les loups, les brebis et les chiens de berger – et que dans la famille, il est hors de question d’être un loup. Aussi, après le 11 septembre, Chris Kyle s’engage sans hésitation dans la Navy pour faire partie des SEAL.

Le film peut bien sûr susciter des reproches car très axé sur le point de vue très patriotique de Chris. Si l’autre côté est montré, c’est surtout à travers des personnages très violents, comme le terrible Boucher (Mido Hamada) et le très dangereux sniper ennemi Mustafa (Sammy Sheik). Mais ici, ce n’est pas la dénonciation d’une guerre qui intéresse Clint Eastwood ni de faire l’hagiographie d’un homme. Mais il s’agit pour lui de s’approcher de l’homme derrière le fusil, de comprendre ce qui peut pousser de tels hommes à mettre en péril leur vie et leurs familles pour leur patrie. Car la vraie qualité d’American Sniper est de nous proposer une immersion réussie dans l’univers de la guerre. Car Chris ne se contente pas d’observer le champ de bataille depuis la lunette de son fusil mais très vite, il descend pour aider ses camarades et la caméra descend avec lui pour s’approcher d’une population apeurée et de djihadistes aussi déterminés qu’eux. 

© Warner Bros.

Côté casting, métamorphosé physiquement pour le rôle, Bradley Cooper (Happiness Therapy, Les Gardiens de la Galaxie) est impressionnant dans le rôle de ce tireur d’élite qui lui vaudra très probablement un Oscar – si les votants ont su faire abstraction des polémiques que le film a suscitées -. Face à lui, il y a bien sûr Sienna Miller (Foxcatcher) qui campe une femme et mère courage qui attendra très longtemps le retour physique et mental de son mari. Pour les rôles secondaires, aussi bien du côté américain que du côté des insurgés et des habitants, Clint Eastwood s’est appuyé sur des comédiens solides et justes.

Côté technique, même si Clint Eastwood privilégie très souvent une réalisation classique à une quelconque esbroufe, il y a toujours une scène marquante dans chacun de ses films – de la scène finale sur une prairie dans Un Monde parfait à la scène du tsunami au début de Au-delà -. Ici, il s’agit d’une spectaculaire séquence de tempête de sable où la lumière, le montage, les effets spéciaux et le design sonore nous asphyxient les yeux et les oreilles de sable rouge, sans perdre à aucun moment le fil de ce qui se joue. Un sacré morceau de bravoure !

Évidemment, le film ne manquera de continuer à diviser autour de son sujet mais il faut reconnaitre que sur le plan cinématographique, Clint Eastwood prouve une nouvelle fois avec ce film son incroyable talent. American Sniper est assurément un film à ne pas rater !

jici

En savoir plus :
– https://www.warnerbros.fr/communities/american-sniper (site officiel du distributeur)
– Date de sortie France : 18/02/2015

Check Also

Rodin affiche film

[CRITIQUE] « Rodin » (2017), lenteur sculpturale par Jacques Doillon

Rodin de Jacques Doillon est présenté au Festival de Cannes 2017 en compétition officielle. Vincent Lindon …

Alive in France photo critique

Cannes 2017 « Alive in France » : Un bonus DVD à la Quinzaine par Abel Ferrara

Alive in France, documentaire de Abel Ferrara est présenté à la Quinzaine des réalisateurs du …

Laisser un commentaire