//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUES] « 12 Monkeys » saison 1 & « Helix » saison 2

[CRITIQUES] « 12 Monkeys » saison 1 & « Helix » saison 2

Dans la course à la diffusion de séries le lendemain de leur diffusion aux États-Unis, CanalSat et la chaîne SyFy sortent l’artillerie lourde : la première saison de 12 Monkeys, l’adaptation du film culte de Terry Gillian (L’Armée des 12 singes), et la saison 2 de Helix, grosse production de l’année dernière et dont le début de la première saison nous avait emballé. Retour sur les premiers épisodes des deux séries,  diffusés dans le cadre de la « Soirée Super Tuesday » (1 Soirée, 3 Séries inédites) de SyFy.

12 Monkeys saison 1 :
Du cinéma à la télévision

 

© 2014 Universal Network Television LLC.

Synopsis de 12 Monkeys saison 1 :

2035, les quelques milliers d‘êtres humains restant en vie sont contraints de vivre sous terre car la surface est devenue inhabitable à la suite d’un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et ainsi l’éviter. James Cole (Aaron Stanford) est désigné pour cette mission…

Ici, exit La Jetée de Chris Marker et son traumatisme originel qui avait servi de point de départ au film de Terry Gilliam. En tout cas, dans le pilote de 12 Monkeys saison 1, on reprend juste l’idée du couple homme/femme pour sauver le monde.

Du coup, côté casting, c’est très curieux. Si le remplacement de la brune Madeleine Stowe par la blonde Amanda Schull (Pretty Little Liars) fonctionne, le choix du très peu charismatique Aaron Stanford (X-Men 2 et X-Men : L’Affrontement final, la série Nikita) dans le rôle tenu par Bruce Willis, laisse un peu sceptique. Peut-être une idée des créateurs Terry Matalas et Travis Fickett (scénaristes sur Terra Nova) pour rendre plus difficile (et donc plus long en épisodes) la capacité du personnage à sauver le monde.

Et qui pour remplacer Brad Pitt ? On le découvre à la toute fin de l’épisode et surprise, Brad s’est féminisé sous les traits d’Emily Hampshire (Snow Cake, Cosmopolis).

Coté construction, si on se fie au pilote, les 13 épisodes de la série seront rythmés par les va-et-vient de James Cole entre le futur (2035) et le « présent » (2015). Le pilote se conclut d’ailleurs par l’évocation de la fameuse Armée des 12 Singes.

Bref, après la très bonne adaptation par la chaîne Fx du Fargo des frères Coen, le pilote du tant attendu 12 Monkeys saison 1 nous laisse un peu sur notre faim. Mais attendons la suite..

Helix saison 2 :
Le chaud et le froid

 

© 2014 Sony Pictures Television

Synopsis Helix saison 2 :

Après avoir frôlé la mort dans la saison 1, les survivants de l’équipe scientifiques essayent de tourner la page et d’oublier les horreurs passées dans la base d’Artic Biosystems. Mais lorsque leurs recherches les emmènent dans une île mystérieuse et isolée, ils vont rapidement découvrir que l’emprise d’Ilaria Corporation est bien plus importante et dangereuse qu’elle en a l’air. Un nouveau virus mortel va alors faire son apparition, et engendrer une menace dont personne ne peut encore imaginer l’ampleur.

Après l’éclatement progressif du huis-clos articque et mortel de Helix saison 1, direction l’isolement insulaire et tropical de Helix saison 2. Contrairement à la saison précédente, les scientifiques sont très rapidement en action commence dès le départ pour ne plus nous lâcher. La mise en scène se permet même un étrange montage alterné sur deux temporalités (passé/présent) pour accroître le mystère. Les survivants de la saison sont tous là, enfin à l’image peut-être mais…

En tout cas, le pilote de Helix saison 2 annonce plusieurs pistes à explorer dans les 13 épisodes au risque de nous égarer un peu en cours de route. L’arrivée de l’équipe de scientifique dans une étrange communauté annonce bien des secrets qu’il n’aurait peut-être mieux valu ne pas chercher à percer. Une curiosité attisée mais à confirmer.

 

 

En savoir plus :

  • 12 Monkeys saison 1 et Helix saison 2 sont diffusées en exclusivité sur Syfy et CanalSat (hors réseaux câblés) en « Express from the US » depuis le 20 janvier 2015, tous les mardis soir à 20h45, dans le cadre de la « Soirée Super Tuesday » de SyFy
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Concours de courts-métrages SundanceTV édition 2017

Concours de courts-métrages SundanceTV édition 2017

Le Concours de courts-métrages SundanceTV édition 2017 (SundanceTV Short Competition 2017), organisé par la SundanceTV, …

Concours de courts-métrages Sundance Channel édition 2016 image gagnants winners

Concours de courts-métrages Sundance Channel édition 2016 : Les 4 Prix du Jury

Retours sur les quatre court-métrages belge, espagnol, français et polonais, Prix du Jury au Concours de …

Un commentaire

  1. Pour ma part, j'ai été plutôt satisfaite par le rythme d'installation du pilote. Mon avis est peut être biaisée. Car j'ai vu le film, donc je sais ce qu'il va se passer des choses après, et ce pilote était comme une petite révision.
    Oui, attendons la suite. Je suis curieuse de voir comment ils vont se dépatouiller avec l'intrigue et les aller-retours.

Laisser un commentaire