//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / CINEMA: [DVD] À la recherche de Vivian Maier (2013), la découverte d’un génie / Finding Vivian Maier (2013), discovery of a genius

CINEMA: [DVD] À la recherche de Vivian Maier (2013), la découverte d’un génie / Finding Vivian Maier (2013), discovery of a genius

En 2009, le collectionneur John Maloof achète par hasard une boîte de négatifs à une vente aux enchères. Voici comment commence l’histoire de Vivian Maier, nounou à plein temps de son vivant mais aussi photographe de rue inconnue qui va jouir d’une reconnaissance posthume grâce au travail admirable et titanesque d’un passionné qui va tout faire pour exposer son travail dans le monde :  À la recherche de Vivian Maier de John Maloof et Charlie Siskel. Séries de portraits, de photographies de rues, d’immeubles, mini-films, son œuvre hétérogène et vaste reconnue par les amateurs et les professionnels, gagne à être plus largement diffusée.

In 2009, the collector John Maloof bought by chance a negative’s box in an auction sale. Here’s the beginning of Vivian Maier‘s story, a full time nanny in her lifetime but also an unknown street photographer who will be famous after her death thanks to the incredible and titanic work of a passionate man who will show her work all around the world.: Finding Vivian Maier by John Maloof and Charlie Siskel. Portraits, streets and buildings photography, short films, her large and heterogeneous work, recognized by lovers and professionals deserves, to be massively spread.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

© Vivian Maier/John Maloof Collection
Femme mystérieuse et secrète, Vivian Maier laisse derrière elle un nombre impressionnant de clichés. Fine observatrice, elle fût très prolifique, prenant des photos à un rythme effréné, avec son appareil Rolleiflex qu’elle ne quittait jamais et qui lui permettait de prendre discrètement de furtifs instants de vie. Moments de tendresse, de désespoir ou portraits poignants, ce panorama d’un New-York vaste aux multiples facettes nous rapproche au plus près de ses habitants et de l’architecture de la ville elle-même.

Les témoignages d’enfants qu’elle a gardés, de leurs parents, d’une de ses rares amies nous permettent d’appréhender certaines particularités du personnage… Plusieurs photographes reconnus comme Joel Meyerowitz et Mary Ellen Mark nous donnent leurs impressions, leurs ressentis et leur avis sur son travail : technique, mise en lumière et composition, ceux-ci ne tarissent pas d’éloges sur les compétences techniques et la finesse de son œuvre.

Son “bel-oeil” parvient à saisir la force de l’instant sous tous les angles. Ses portraits laissent entrevoir de fortes personnalités et provoquent instantanément une émotion chez le spectateur qui se sent happé et mis à nu par la franchise et la force des regards. Son travail novateur sur la lumière et les formes traduisent une technique et un talent indéniables.

© Vivian Maier/John Maloof Collection

Beaucoup d’humanité et de tendresse ressortent de ces séries de photographies, malgré une personnalité apparemment tourmentée. Le travail laborieux de recherche sur son passé nous dévoile une femme soucieuse de ne pas se montrer, refusant catégoriquement de laisser qui que ce soit s’approcher de son espace personnel et de son intimité.

Restée ainsi dans l’anonymat le plus total, la question aujourd’hui est de savoir si cette découverte fortuite aurait été à son goût, elle qui n’a jamais révélé à personne cette passion dévorante, et qui a bien pris soin de la garder secrète toute sa vie.

Beaucoup d’artistes talentueux restent dans l’ombre et ne sont jamais exposés au grand jour. Grâce à un collectionneur expert et à un hasard bienvenu, nous avons aujourd’hui l’occasion d’admirer le travail d’une femme de caractère qui a su exprimer sa sensibilité par des clichés étonnants, uniques et plein de vie.

Malgré la critique enthousiaste et élogieuse du public et la médiatisation importante qui a suivi la découverte de son œuvre, le travail de Maier n’est pas encore complètement reconnu par toute la profession. La diversité et le nombre impressionnant de photographies à exploiter demande un suivi minutieux et permanent.

Même à la sortie du DVD, il reste encore des négatifs non développés, soit encore de nouvelles séries de photos à découvrir. John Maloof, travailleur obstiné et minutieux, a fait sortir de l’ombre une personnalité étonnante de la photographie de rues qui a su rendre compte d’une époque et d’un contexte social. Talent dans la lignée  de Robert Franck ou Diane Arbus, Vivian Maier n’a pas dévoilé tous ces secrets et nous promet encore de belles surprises.

En Bonus, le DVD contient une interview de Charlie Siskel, co-réalisateur, et le film couleur Super 8 de Vivian Maier.

RachelleG

En savoir plus :
– http://www.happinessdistribution.com/catalogue/152-a-la-recherche-de-vivian-maier (site officiel du distributeur français)
– Disponible en DVD chez Blaq Out depuis le 2 décembre 2014

Widgets Amazon.fr

Rachelle Gosselin

Rachelle Gosselin

Rédactrice

De Lynch à Dupontel, des comics aux romans historiques et à la poésie, je suis friande de littérature et de cinéma en général. Curieuse à l’excès, je partage les lectures et les films qui me marquent avec enthousiasme, quels que soient leurs sujets, en fonction de mon envie du moment.

Top 4 Littérature : "Confiteor" de Jaumé Cabré, "Je reviens de mourir" d’Antoine Dole, "Une trop bruyante solitude" de Bohumil Hrabal, "Entre ciel et terre" de Jón Kalman Stefánsson
Top 4 Cinéma : "Carnival of Souls"de Herk Harvey (1962), "Enfermés dehors" d' Albert Dupontel (2006), "La Corde" d'Alfred Hitchcock (1948), "Le jour se lève" de Marcel Carné (1939)
Rachelle Gosselin

Check Also

Americool - Le cinéma des années 80 France 4 affiche

“Americool – Le cinéma des années 80” sur France 4

Back to the 80’s sur France 4 à l’occasion de deux soirées où seront diffusés …

Grave image Garance Marillier

[INTERVIEW] Entretien avec l’actrice Garance Marillier (“Grave”)

Sorti dans les salles en mars 2017, le film Grave de Julia Ducournau nous avait …

Laisser un commentaire