//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / Le Cirque Pinder fête ses 160 ans !, émerveillement pour tous sous le chapiteau/a spectacular show for all ages

Le Cirque Pinder fête ses 160 ans !, émerveillement pour tous sous le chapiteau/a spectacular show for all ages

Après avoir sillonné la France pendant 10 mois, le Cirque Pinder s’est posé à Paris pour émerveiller les visiteurs sous son plus grand chapiteau. Avec un spectacle anniversaire pour fêter les 160 ans du Cirque, la saison 2014 se clôt en beauté, alliant les éléments traditionnels du cirque à de nouveaux numéros conçus par des artistes du monde entier.

After a 10 month tour of France, the Pinder Circus has settled in Paris to amaze adults and children under one of Europe’s largest tents. To celebrate its 160 year Anniversary, a specially devised show brings together traditional tricks and spectacular new numbers from all over the world.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Le Cirque Pinder est né en 1854, avec l’acquisition d’une voile de navire de guerre par William Pinder, qui était alors à la tête d’un théâtre ambulant. Depuis 160 ans, le cirque a connu différents propriétaires et numéros, jusqu’à être de nos jours, une référence en matière d’arts du cirque.

© A. Lebot
Bulles de Culture

Depuis 1983, c’est Gilbert Edelstein qui mène l’aventure. Il est gestionnaire, avec sa femme Andrée, d’une entreprise d’envergure : en 2014, le Cirque Pinder, c’est 147 personnes, artistes techniciens, accompagnés d’une cinquantaine d’animaux. Sur la route, ils forment un convoi de 3,5km, et se produisent dans 150 villes chaque année ! Lors de leur tournée de dix mois, ils émerveillent des spectateurs des quatre coins de la France sous un chapiteau de 2000 places. Pour clore l’année en beauté, c’est un spectacle d’une envergure magistrale qu’ils nous offrent sur la  pelouse de Reuilly à Paris, sous une tente de 5000 places qu’il a fallu un mois pour monter – deux semaines rien que pour la toile, puis encore deux pour monter les structures intérieures – !

Ce sont les enfants du gestionnaire qui mènent la fête, sur la piste et dans les coulisses. Frédéric Edelstein est le Directeur du cirque et le dresseur de fauves. Il ouvre le spectacle avec ses 12 lions blancs. Dans un numéro unique au monde, il se couche à terre sous ses lionnes. Sa sœur Sophie Edelstein, anciennement dresseuse d’éléphants, est maintenant illusionniste ainsi que la Directrice artistique. Elle parcourt le monde à la recherche d’inspiration et de nouveaux talents. Elle est aussi membre du Jury de l’émission télévisée La France a un incroyable talent où elle offre aux spectateurs un visage familier. 

© A. Lebot
Bulles de Culture
À leurs côtés, des artistes internationaux foulent la piste. Entre autres : le duo italo-brésilien Skating Jaster effectue un numéro acrobatique sur patins à roulettes ; la troupe The Flying Black Street voltige dans les airs, le duo Vladimir redéfinit la force et l’équilibre ; Crazy Wilson nous coupe le souffle avec des sauts périlleux à dix mètres de hauteur sur une structure tournante et sans protection (si, si) ; les éléphants, chameaux et lamas paradent…
On ne s’étonne pas d’entendre et de ressentir, sous le chapiteau, l’excitation de tous, grands et petits. Pendant deux heures, notre attention est constamment engagée. Monsieur Loyal nous guide tout du long, présentateur et participant, il veille au bon déroulement du spectacle et nous renseigne sur le cirque et les numéros.
Rencontre avec Mr. Loyal
© A. Lebot
Bulles de Culture
Depuis janvier dernier, c’est Judicaël Vattier, comédien de 21 ans qui endosse la queue de pie de Monsieur Loyal. Il nous explique qu’il y a plusieurs façons de voir le rôle ; lui y voit « un côté personnage », il n’est pas « présentateur, il y a un effet de théâtralisation ».
Constamment concentré sur l’attention des spectateurs, ce qu’il préfère, c’est « quand il y a des numéros plus dangereux parce que je tiens le public en main ». Meneur de revue, il doit s’assurer que le public passe un bon moment. Ce rôle primordial implique des responsabilités multiples : il présente les numéros et veille au rythme du spectacle. Il est les yeux et les oreilles de la direction dans l’arène, et en cas de problème, il s’assure qu’on ne remarque rien, que l’inquiétude ou l’impatience ne parvienne jamais aux tribunes.
Au rythme d’un à trois spectacles par jour, c’est avec la même énergie qu’il s’adresse au public. Fatigué ? « … pas de sourire tout le temps, c’est sincère. Je passe ma vie à m’amuser ». Mr. Loyal, c’est un rôle dont Judicaël Vattier rêve depuis son enfance. Sur les planches depuis ses 9 ans, il est parvenu au premier rang du cirque, dans la queue de pie bleue, sertie de miroirs si convoitée.
En somme, en cette fin d’année 2014, le Cirque Pinder fait revivre nos fantasmes de magie et d’émerveillement. Le cirque a beaucoup évolué depuis ses débuts en 1854, mais il demeure un pont entre la nostalgie du cirque des plus grands et les souvenirs des plus petits qui définit le cirque d’aujourd’hui.. Deux heures de plaisir qu’on partage avec les artistes, et du bonheur qui rassemble les générations.

Pandora

En savoir plus :
http://cirquepinder.com/content/97-spectacle-de-paris-noel-2014-2015 (site officiel)
– Le Cirque Pinder fête ses 160 ans du 07/11/2014 au 11/01/2015

Check Also

villette-en-cirques-affiche

#VilletteenCirques – Le Petit cercle boiteux de mon imaginaire & Pour le meilleur et pour le pire

Jusqu’au 17 avril 2016, La Villette propose une programmation de cirque non-stop : Villette en …

Cuisine & confessions, pain aux bananes et madeleines de Proust / banana bread and Proust’s madeleines

Le collectif québecois Les 7 doigts de la main présente sa dernière création Cuisine et …

Laisser un commentaire