//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / Fargo (2014), anthologie de personnages loufoques / anthology of weird characters

Fargo (2014), anthologie de personnages loufoques / anthology of weird characters

Déjà récompensés par l’Emmy Award de la meilleure mini-série, les 10 épisodes de 42 minutes de la série Fargo de Noah Hawley nous ont réjouit par leur rythme, l’univers singulier et l’écriture si particulière des personnages inspirés des frères Coen. Description des principaux personnages de la série.

Emmy Award for Outstanding Miniseries, the 10 episodes of 42 minutes of the series Fargo by Noah Hawley have delighted us with its rythm, its singular world and its so particular writing of characters inspired by the Coen brothers. Description of the main characters of the series.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : L’effet papillon de l’arrivée d’un tueur à gage dans une petite ville du Minnesota sur ses habitants et notamment, sur Lester Nygaard (Martin Freeman), petit vendeur d’assurances jusque là sans histoire.

Fargo n’est pas un remake du film, il en est une exploration, certes produite par Joel et Ethan Coen mais surtout orchestrée par Noah Hawley, jusque-là connu pour être scénariste sur la série Bones. Chaque épisode débute par une série de plans récurrents et la fameuse mention « cette histoire s’inspire de faits réels », également présente au début du film Fargo. Cette mention a su créer le buzz. Vrai ? Faux ? Crédible ? La caractérisation à la fois outrancière et paradoxalement subtile des personnages est l’élément principal du succès de la série.

Lorne Malvo, le tueur à gage

LorneMalvo, pieds dans la neige, une valisette au bras
© D.R.

Regard de bête fauve, visage émacié, sourire ultra bright et frange ridicule, Billy Bob Thornton (The Barber des frères Coen, Le Juge) incarne à merveille le tueur à gage sans scrupule, grand méchant loup de la série. C’est un accident de voiture qui le pousse à se rendre à l’hôpital local où il fera la rencontre de Lester Nygaard. Personnage loufoque et cynique, Lorne Malvo est sur le fil. Tantôt dans un déchaînement de violence sans état d’âme, ponctué de traits d’humour caustiques et parfois capable de pitié : « son regard quand je sors le flingue, un classique, hein ? »

« Il n’y a pas de saint dans le monde animal,
juste le petit déjeuner et le dîner. »

C’est un personnage bestial qui vit selon ses propres règles dans un monde qu’il qualifie de jungle : « votre problème, c’est que vous vivez votre vie selon des règles soient disant écrites, mais il n’y en a pas ». Animal à sang froid prêt à tuer 3 innocents simplement pour démontrer un point à Lester, doué d’une grande intelligence, il est également manipulateur et machiavélique. Tout au long de la série, l’humour grinçant provient de dialogues truculents et réalistes. Là aussi, le scénariste a joué le décalage entre des répliques hyper quotidiennes et les codes habituels du thriller – par exemple, la scène où les deux agents du FBI parlent de malbouffe (« tu devrais faire attention à ce que tu manges ») juste avant l’explosion de violence de Malvo au siège de la pègre locale -.

Lester Nygaard, le pauvre type

Lester Nygaard, le couard
© D.R.

La vie de Lester Nygaard, petit courtier en assurance, bascule après sa rencontre avec Lorne Malvo. Incarné par Martin Freeman, un acteur britannique dont la carrière est en pleine ascension après les séries The Office, Sherlock et la trilogie du Hobbit. Freeman apporte son physique bonhomme au personnage et surtout sa capacité à se transformer. Car c’est le personnage qui évolue le plus dans la saison : homme faible et humilié par tous en début de saison, il se transforme en business-man successful et prend goût à la vengeance.

Tout débute par un choix, ou plutôt un non-choix. Et ses conséquences. Si Lorne Malvo est la main armée des meurtres, Lester en est l’instigateur passif. Tout au long de la saison, il n’aura de cesse que de vouloir échapper à son choix initial. Finalement, le personnage évolue et laisse apparaître, derrière la couardise, un homme terriblement seul et prêt à tout pour survivre.
La solitude est d’ailleurs traitée en filigrane à travers de grands plans larges isolant les personnages dans des décors réels (la ville glaciale de Calgary au Canada) et des images aux couleurs froides.

Molly Solverson, la flic pas si cruche

Molly mène l'enquête, dans la neige
© D.R.
Interprétée par Allison Tolman, la « deputy » est LE rôle de femme « forte » de la série. Heureusement car les autres personnages féminins sont tous des femmes vénales, castratrices ou stupides. Molly est donc un personnage aux multiples facettes. Dans le premier épisode elle apparaît comme une flic un peu dinde, pas très douée, dans l’ombre d’un chef de la police plus finaud.

Mais c’est un personnage qui prend rapidement son envol, pour notre plus grand plaisir. Finalement c’est une femme charismatique : courageuse, maligne, intuitive et pugnace. Et elle évolue rapidement de personnage secondaire à personnage principal (parmi d’autres) de la saison, nous offrant ainsi d’intéressantes intrigues secondaires. À titre personnel, j’apprécie également le choix d’une héroïne dont le physique n’obéit pas aux canons de la mode actuelle.

Une galerie de personnages secondaires

Enfin, le succès de la série s’appuie également sur une multitude de personnages secondaires, magistralement interprétés par de grands acteurs. Le chef de la police, incarné par Bob Odenkirk (l’avocat véreux de Breaking Bad), hyper caricatural au départ (un flic qui vomit quand il voit un corps) puis gagnant en humanité, se révèle finalement un personnage très attachant. Gus Grimly, joué par Colin Hanks (Roswell, Dexter) ou encore le père de Molly, Lou, interprété par Keith Carradine (Dexter, Deadwood).

Conclusion

Fargo est une série d’anthologie, c’est-à-dire que nous ne retrouverons aucun personnage dans la saison 2 (sauf Lou). C’est d’ailleurs pour cette raison (le peu d’implication dans le temps) que Martin Freeman et Billy Bob Thornton ont accepté leur rôle. La saison 2 devrait être un prequel de la saison 1, narrant la vie de Lou dans les années 70. Prévue pour l’automne 2015, espérons qu’elle nous séduira autant que la saison 1.

Marjolaine G.

En savoir plus :
– http://fr.wikipedia.org/wiki/Fargo_(série_télévisée)
– La série est disponible sur Netflix

Marjolaine Gaudard

Marjolaine Gaudard

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Passionnée de séries, de web séries, de romans (notamment les polars), de BD et de littérature jeunesse.

Top 3 BD : Tout Manu Larcenet, "Peter Pan" de Loisel, "IRS"
Top 3 LITTERATURE : les livres de Lars Kepler, "L’écume des jours"
Top 3 TV : "Mr Robot", "Engrenages", "Utopia"
Marjolaine Gaudard

Laisser un commentaire