//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Serena (2014), les coûts de l’amour / the costs of love

Serena (2014), les coûts de l’amour / the costs of love

Avec Serena, la réalisatrice danoise Susanne Bier rassemble de nouveau Jennifer Lawrence et Bradley Cooper dont la performance de couple dans Happiness Therapy (2012) avait séduit le jury des Oscar l’année dernière. Retour dans le temps avec cette histoire d’amour et d’absolu qui met chacun des personnages face à son destin.

With Serena, Susanne Bier brings together Jennifer Lawrence and Bradley Cooper whose performance as a couple in Silver Linings Playbook (2012) won the favors of the Academy Awards Jury last year. Turning back on the beginning of the century with this story of absolute love, the director presents a tale where each character is set to face his destiny.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : À la fin des années 20, George (Bradley Cooper) et Serena Pemberton (Jennifer Lawrence), jeunes mariés, s’installent dans les montagnes de Caroline du Nord où ils sont décidés à faire fortune dans l’industrie du bois. Dans cette nature sauvage, Serena se montre rapidement l’égale de n’importe quel homme et règne d’une main de fer avec son mari sur leur empire. Lorsque Serena découvre le secret de George alors qu’elle est elle-même frappée par le sort, leur couple passionné et impétueux se fissure. Leur destin les entraîne vers la plus terrible des tragédies…
© StudioCanal
Quand la jeune mariée découvre son nouveau foyer, le couple regarde dans la même direction, celle d’un futur qu’ils prévoient ensemble, au Brésil, dans une terre riche en forêts vierges à perte de vue. Ces plans ont cependant un prix : celui du succès de l’exploitation forestière présente dans une nature qui est aussi belle que dangereuse. George et Serena, tous deux, veilleront à la sécurité de leurs hommes (par la chasse et le dressage d’aigle), avec un troisième personnage plus en retrait, le traqueur solitaire Galloway (Rhys Ifans). Ce dernier nous livre la clef du film, en mentionnant une prophétie qu’il tient de sa mère. Paroles d’homme fou ? Peut-être mais ce qui importe, c’est que chacun devra, à un moment donné, faire face à son destin.
La machine du destin est inéluctable
La romance entre George et Serena incarne cette idée de fatalité : à peine l’exploitant a-t-il posé les yeux sur sa future femme qu’il est décidé à l’épouser. La naissance de leur passion n’est pas le sujet du film, en quelques minutes leur amour devient indiscutable. Ils se sont parfaitement trouvés, mus par une passion commune et la persévérance dans le travail. Mais le destin bienveillant qui a rapproché le couple, est aussi celui qui fait subir aux hommes les conséquences de leurs actions. Tous y sont confrontés : autant pour George, dont les conséquences d’un acte passé vont empoisonner son monde, que pour les autres, conscients de la responsabilité qui accompagne chacun de leurs actes.
Susanne Bier dirige sublimement les acteurs, dans un film très bien ficelé, où les éléments de l’intrigue finissent par s’emboiter parfaitement. On regretta que tout s’enchaîne trop vite, même si cette rapidité est à l’image de la passion amoureuse et du destin de chacun des personnages.

Pandora

En savoir plus :
http://www.studiocanal.fr/cid29970/serena.html (site officiel du distributeur)

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

a-beautiful-planet-affiche

[CRITIQUE] « A Beautiful Planet » (2016) de Tony Myers

C’est à un voyage en orbite basse, à 350 kilomètres au-dessus de la Terre, que …

Laisser un commentaire