//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / « Qui vive » (2014), le shérif de la ville sans loi

« Qui vive » (2014), le shérif de la ville sans loi

Qui vive est un premier long métrage réussi pour Marianne Tardieu qui, avec les comédiens Reda Kateb et Adèle Exarchopoulos, nous emmènent sur les traces d’un « shérif » de banlieue en proie au harcèlement quotidien d’une bande de hors-la-loi adolescents. Qui vive est un séjour très réaliste au cœur du Far West qu’est la banlieue.
    

Synopsis :

Chérif (Reda Kateb) est vigile dans un supermarché. Il vit chez ses parents,  rêve de réussir le concours d’infirmier et fait la rencontre d’une animatrice, Jenny (Adèle Exarchopoulos). Chaque jour, il subit au supermarché le harcèlement d’une bande d’adolescents désœuvrés. Pour s’en débarrasser, il n’a qu’une solution : prévenir un ami (Rashid Debbouze) si une grosse livraison est prévue au magasin…

Le shérif de la ville sans loi

 

Dans Qui vive, Reda Kateb est un vigile que Marianne Tardieu voit comme l’équivalent du shérif de notre enfance. C’est le sens de la très belle scène de rencontre dans un bus entre (le) Chérif et sa dulcinée, Jenny. Dans cette scène, des enfants se précipitent vers Chérif dès qu’ils le voient : ils n’ont pas oublié le Chérif animateur qui s’occupait d’eux. Même Jenny en a entendu parlé : ce Chérif est une légende. Sauf que le métier de « shérif » n’est plus le même : il fait maintenant le vigile dans un supermarché, travail mal payé avec des heures supplémentaires imposées. Le redresseur de torts qui faisaient rêver les enfants et les femmes au temps du Far West, est même dépassé par les agissements de petites frappes de banlieue et sera amené à faire des choses qui écorneront encore davantage son image.

qui vive -image2
 © La Vie est Belle – Oriflamme films

Dans Qui vive, Ce shérif de la ville sans loi filmée par la réalisatrice a baissé les bras devant la dégradation du vivre ensemble en banlieue et l’absence de réponse appropriée – voir la scène très forte où Chérif est réprimandée par un des ses supérieurs alors qu’il est agressé verbalement pour la énième fois par la bande de jeunes -. Il ne peut plus et ne veut plus faire régner l’ordre. Ses enfants-adolescents ne le respectent plus. Il n’est clairement plus à sa place. Peut-être le serait-il dans le métier d’infirmier dont il tente de passer le concours pour la énième fois.

Qui vive,
un très beau film sur la banlieue Far West

 

La caméra de Marianne Tardieu ne le juge pas, elle pose un regard pudique sur le quotidien de cet homme cherchant juste à rendre sa vie meilleure. Le côté presque documentaire sur les métiers de la sécurité dans Qui vive rappelle d’ailleurs le travail de Nicolas Boukhrief avec Le Convoyeur (2003). Et comme celui-ci, le film de Marianne Tardieu offre un panel de personnages très bien construits, des  premiers aux seconds rôles.

En tête de liste, Reda Kateb a un rôle un peu différent de ses rôles habituels d’homme fort (HippocrateUn Prophète) avec ce personnage moins sûr de lui et aux regards fuyants. À ses côtés, Adèle Exarchopoulos, moins présente dans le film, offre une autre facette de son talent révélé dans La Vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2 (2013) et joue une lueur d’espoir dans la vie d’un homme perdu.

Autour d’eux, les personnages secondaires, des vigiles à leurs supérieurs, en passant par les parents de Chérif et  les adolescents qui le harcèlent, sont bien brossés et nuancés. Pour illustrer ce fait, prenons le directeur du supermarché, Claude Gilles (Serge Renko) : présenté comme un homme régentant son personnel avec autorité et sans état d’âme, on découvrira une autre facette de lui, plus humaine, après un évènement dramatique arrivé au supermarché.

Qui vive de Marianne Tardieu est donc un très beau film sur la banlieue Far West et les êtres humains qui la composent. Une réalisatrice à suivre.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 12/11/2016
  • Distribution France : Rezo Films 

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz est parti aux États-Unis pour tourner son film Message From The …

Laisser un commentaire