//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [DVD] Dancing in Jaffa (2013), un pas en avant / one step forward

[DVD] Dancing in Jaffa (2013), un pas en avant / one step forward

Et si la danse pouvait ramener un peu de paix au sein du conflit israëlo-palestinien ? C’est le pari audacieux de Pierre Dulaine, champion du monde de danse de salon : faire danser des filles et garçons palestiniens et israéliens. Ensemble ! Les croyances des familles et des enfants vont être mises à rude épreuve dans Dancing in Jaffa de Hilla Medalia !

What if dancing could bring a little bit of peace in the Israeli-Palestinian conflict? It is the dream of Pierre Dulaine, a former Ballroom Dancing World Champion: make boys and girls from both sides dancing. Together ! Family and children beliefs are going to be severely tested in Dancing in Jaffa by Hilla Medalia!

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Le pari est audacieux, et il est filmé néanmoins avec une juste distance, beaucoup de respect et d’amour aussi. Amour pour ces familles touchées de plein fouet par le conflit, pour ces enfants en manque de repères, qui suivent les traces de leurs aînés dans leurs croyances.

© Adam Martin Cohen – Pretty Pictures

Mais ce n’est pas un film politique. Et c’est tant mieux ! La réalisatrice Hilla Medalia témoigne uniquement de la difficulté de communiquer, de dépasser ses peurs et ses croyances pour aller vers l’autre, surtout quand cet autre est l’ennemi juré. Et en ce sens, le film et le montage sont très bien maîtrisés. On saisit le point de vue de quelques enfants particuliers dont la trajectoire au cours de cette année de danse va être particulièrement bouleversante. Et si au début, le réalisateur précise bien les appartenances communautaires de chaque école – toute unilatérale (sauf Weismann qui accueille des enfants palestiniens et juifs) -, on se surprend au bout d’une heure à ne plus pouvoir identifier l’origine de tel ou tel enfant. Preuve que la volonté de Pierre Dulaine touche à son but : le plus important n’est pas de seulement participer, mais de danser. Ensemble.

© Adam Martin Cohen – Pretty Pictures

C’est aussi l’histoire de Pierre Dulaine, danseur professionnel maintes fois récompensés qui montre comment, avec acharnement, un homme peut changer la vision du monde univoque et opposée de deux peuples que leur culture façonne. C’est aussi un film sur la persévérance d’un homme qui, au-delà de ce rêve, retrouve ses racines, les ruelles de son enfance avec toute la nostalgie qui s’en dégage. Son rêve humain, Pierre le voit naître et se réaliser sous ses yeux et rien que pour cela, ce film mérite d’être vu.

On pourra émettre quelques réserves sur le contenu pédagogique : par exemple, pourquoi les enfants n’ont-ils pas été avertis qu’il y avait une compétition à la fin de l’année, ce qui vient un peu gâcher la fête et l’enthousiasme nouveau de certains qui avaient fini par apprécier et aimer leur enseignement ; ou encore est-ce judicieux de concevoir une compétition entre enfants palestiniens et juifs alors que leurs parents se déchirent entre eux ?

© Adam Martin Cohen – Pretty Pictures

Toujours est-il que si la danse n’est pas la réponse ultime à un conflit endigué, ce film démontre par l’audace qu’elle peut être l’instrument d’une paix à laquelle aspirent chacun de ces deux peuples. Et le résultat final dépasse toute espérance !

En bonus au film, le DVD livre les interviews de Pierre Dulaine et Hilla Medalia, leurs impressions sur le tournage et le choix du personnage central du film, une petite fille aux difficultés sociales, personnelles et scolaires qui véhicule le point de vue et rend le film d’autant plus attachant.
Plus important, Pierre et Hilla racontent ce qu’ils ont retiré de cette expérience qui les a profondément marquée. On en apprend un peu plus sur les difficultés que Pierre Dulaine a eu, à lever les croyances limitantes et les a priori des parents comme celles des enfants. Par exemple, si faire danser filles et garçons prend quatre à cinq leçons avec des enfants new-yorkais, il a fallu plus de douze, treize, voire plus de leçons encore pour que les enfants filmés à Jaffa s’approchent les uns des autres !

On a également droit à quelques scènes coupées du film – scènes de danse qui n’apportent pas grand chose au sens du film – et l’on comprend aisément qu’elles n’aient pas été retenues au final.

Au final, un film attachant dans son contenu et son propos, et le message d’encouragement et d’espoir qu’il apporte, un souffle d’air bienvenu !

James Doe


En savoir plus :
– http://www.dancinginjaffa.com/
– Disponible en DVD/Blu-Ray chez M6vidéos

Check Also

The Meyerowitz Stories critique film photo

[CRITIQUE] « The Meyerowitz Stories » (2017), thérapie WoodyAlien par Noah Baumbach

The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach est le deuxième film Netflix de la compétition 2017 du Festival …

Barbara affiche critique film

[CRITIQUE] « Barbara » (2016), abyssale mise en abîme par Mathieu Amalric

Présenté en ouverture d’Un Certain Regard du Festival de Cannes 2017, Barbara de et avec …

Laisser un commentaire