//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / CINEMA: Exposition François Truffaut / François Truffaut Exhibition

CINEMA: Exposition François Truffaut / François Truffaut Exhibition

« Je fais des films pour réaliser mes rêves d’adolescent,
pour me faire du bien et, si possible,
faire du bien aux autres. »
François Truffaut

Du 08/10/14 au 25/01/15, la Cinémathèque Française (commissaire de l’exposition : Serge Toubiana) met à l’honneur l’un des plus grands cinéastes français : François Truffaut. Dès le mercredi 8 octobre, profitez de la porte cochère de l’exposition  (placée à cet effet au tout début de l’exposition) pour cacher votre cartable derrière et retrouver les joies de l’école buissonnière en compagnie d’un de ses plus grands spécialistes.
“I create films to make the dreams
of my adolescence reality,
to do myself good, and to do good to others.”
François Truffaut

From 10.08.14 to 01.25.15, the Cinémathèque Française (exhibition curator: Serge Toubiana) celebrates one of the greatest French filmmakers: François Truffaut. From Wednesday, October 8, used the porte-cochère of the exhibition (placed to do so at the beginning of the exhibition) to hide behind it your briefcase to skip work and go for a walk with the brat François Truffaut.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

© Bulles de Culture
L’Exposition François Truffaut parcourt l’œuvre de François Truffaut à travers plusieurs étapes-clés :
– son enfance et  son adolescence avec notamment la fondation d’un ciné-club avec son ami Robert Lachenay, Le Cercle Cinémane (1948) ;
– sa période critique avec notamment : sa rencontre décisive avec le théoricien André Bazin ; son baptême du feu avec le manifeste très polémique Une certaine tendance du cinéma français paru dans les Cahiers du Cinéma (1954) ; son ouvrage culte sur Alfred Hitchcock maintes fois réédité  (Hitchcock/Truffaut, 1966) ;
– sa période Nouvelle Vague avec le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes dès son premier long métrage (Les Quatre Cents Coups, 1959) ;
– sa tendance à penser que “l’amour fait mal” avec des films comme Jules et Jim (1961),  La Sirène du Mississippi (1968) et La Femme d’à côté (1981) ;
– sa période Antoine Doinel avec Jean-Pierre Léaud ;
– sa rencontre avec des compositeurs comme Georges Delerue (La Nuit Américaine, 1972) ;
– ses films sur l’enfance, des Mistons (1958) à L’Argent de poche (1975) ;
– sa méthode de travail et son rayonnement dans le monde avec notamment son rôle dans un film de Steven Spielberg (Rencontres du troisième type, 1977).
Le tout est conclu par trois courts-métrages inédits d’Axelle Ropert.
© Bulles de Culture

L’exposition regorge d’extraits de films, interviews, photos, livres, objets de films (un réveil d’Antoine Doinel, une robe de Catherine Deneuve), d’essais d’acteurs, d’écrits de et adressés à Truffaut (scénarios annotés, carnets, lettres) ainsi que de témoignages de professionnels l’ayant côtoyé (le monteur Yann Dedet, le chef opérateur Pierre-William Glenn, etc.).

Enfin, en plus  d’une rétrospective complète de ces films à la Cinémathèque, il y a aura une ressortie en salles du film Le Dernier Métro (1980) ainsi que l’édition intégrale de ses films en DVD (TF1 Vidéo & MK2) et CD (Universal Music Classics & Jazz France).

Si l’exposition est riche de documents écrits de la main même de Truffaut (celui-ci avait comme habitude de tout conserver), on regrettera toutefois le côté un peu trop carré et scolaire de l’exposition. Chaque éléments est bien rangé derrière sa vitrine mais aucune expérience autre que visuelle et/ou sonore n’est proposée. L’exposition baigne également dans un agréable mélange sonore “truffaldien” que l’absence de séparations entre les différents espaces peut parfois gêner.

Cependant, il restera, à la fin de cette journée d’école buissonnière, le plaisir d’avoir découvert ou redécouvert, grâce à cette exposition, un auteur-réalisateur qui aura passé sa vie à aimer le Cinéma.

jici

Site officiel de l’exposition : http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/francois-truffaut/

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire