//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Les Combattants » (2014), le meilleur film français de l’été

[CRITIQUE] « Les Combattants » (2014), le meilleur film français de l’été

Quand la tornade dénommée Adèle Haenel percute l’univers du réalisateur Thomas Cailley et entraîne avec elle le discret mais frondeur Kevin Azaïs, cela donne assurément le meilleur film français de cet été 2014 et un coup de cœur de Bulles de Culture : Les Combattants.

Synopsis :

C’est l’été, l’Armée de Terre française parcourt les plages et les places pour attirer de nouvelles recrues. Et alors qu’Arnaud (Kevin Azaïs) se prépare à un été comme les autres, entre les virées avec les potes et les travaux pour l’entreprise familiale, mais tout va changer le jour où il croise la route de Madeleine (Adèle Haenel), aussi belle que brutale. Il ne s’attend à rien, elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivra-t-il ? Pour le savoir, revenons maintenant à nos 5 points.

Les Combattants,
premier point :
un tournage commando

© Nord-Ouest Films et Julien Panié

 

Inspiré par la fameuse série de télé-réalité Man Vs Wild de Bear Grylls, le film Les Combattants est le premier long métrage de  Thomas Cailley (Prix du public court-métrages français pour Paris Shanghai au Festival Premiers plans d’Angers 2011) qui a voulu le tourner dans sa région d’origine, l’Aquitaine, et plus précisément dans Les Landes.

Et pour filmer le voyage, le parcours de cette jeunesse face au « wild », il a adopté un mode commando et a  choisi de tourner dans l’ordre chronologique pour un total de 35 jours de tournage, 86 décors et une centaine de séquences.

Deuxième point :
un cadrage subtil

 

Histoire d’amour ou  jeux d’enfants, Les Combattants suit deux jeunes, Arnaud et Madeleine, où l’absence d’idéaux a été remplacée par le fait que pour eux, la survie sera beaucoup plus importante que la vie.Et alors que pris individuellement, ni son monde à lui, ni son monde à elle ne marchent, ils vont peu à peu se créer un monde à deux.

Et c’est avec une grande subtilité que Thomas Cailley et son chef opérateur de frère, David Cailley, cadrent cette jeunesse à l’état brut, n’hésitant pas à les filmer de loin pour nous rapprocher encore plus d’eux. Comme par exemple cette magnifique séquence où Arnaud et Madeleine sont dans une barque sur un lac et où malgré la distance (ce sont des silhouettes au loin), on comprend tout ce qui se passe, le film réussissant à jouer entre part de mystère et part de compréhension.

© Nord-Ouest Films et Julien Panié

Troisième point :
un casting réussi

 

Adèle Haenel (nominations au  César Meilleur Jeune Espoir Féminin pour la Naissance des pieuvres et L’Apollonide – souvenirs de la maison close, César de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Suzanne) est parfaite dans ce rôle plein d’énergie et de maladresse. Son caractère « décalé » par rapport aux autres crée les moments comiques du long métrage Les Combattants où ses réactions détonnent.

En face, Kevin Azaïs (La Journée de la Jupe, Animal sérénade), que l’on avait déjà vu en prise avec une jeune fille au fort caractère dans le court-métrage Animal sérénade (2013) de Béryl Peillard, campe de nouveau un personnage responsable, à l’écoute et qui va peu à peu s’affirmer au contact de Madeleine.

Quatrième point :
une musique entraînante

 

Le petit plus du film Les Combattants est probablement la musique rythmique d’Hit’n’Run dont les sonorités électro-acoustiques apportent un rythme épique qui entraîne personnages et histoire à sa suite.

© Nord-Ouest Films et Julien Panié

Cinquième et dernier point :
une fin réussie

Vers la fin de Les Combattants, il y a une magnifique scène où, comme dans Bird People (2013) de Pascale Ferran, les effets spéciaux viennent s’immiscer avec originalité et réussite. Mais sans trop en dire, disons que le film bascule soudainement dans une ambiance proche du Take Shelter (2011) de Jeff Nichols.

Après le détour habituel des films français par la forêt (tendance évoquée il y a plusieurs mois dans un dossier des Cahiers du Cinéma), ce final amène une fin ouverte où pour cette jeunesse pleine de vie, tout est encore possible.

Madeleine : « Qu’est-ce qu’on fait ? »
Arnaud : « On s’adapte. On survit. »
Nous : « Et on va voir ce super film. »

Les Combattants est un film coup de cœur de Bulles de Culture.

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 20/08/2014
  • Distribution France : Haut et Court

Check Also

Le Sens de la fête image 2

« Le Sens de la fête » (2017) : Nouveau teaser du film avec Jean-Paul Rouve

Découvrez un teaser avec Jean-Paul Rouve du long métrage Le Sens de la fête d’Eric …

Embrasse-moi ! affiche

[CRITIQUE] « Embrasse-moi ! » (2017)… si tu peux !

Après le remarqué Bébé Tigre (2014), Cyprien Vial s’associe à la comédienne et humoriste Océanerosemarie …

Laisser un commentaire