enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Sils Maria » (2014) d’Olivier Assayas
Sils Maria d'Olivier Assayas affiche

[Critique] « Sils Maria » (2014) d’Olivier Assayas

Voici donc le dernier film de la compétition officielle du Festival de Cannes 2014 : Sils Maria (Clouds of Sils Maria) d’Olivier Assayas. Sur le papier, tout y était : Olivier Assayas à la réalisation, après notamment Carlos (2010), un casting de rêve composé de Juliette Binoche, Kristen Steward, Chloë Grace Moretz. Et pourtant… L’avis et critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

L’histoire de Sils Maria rappelle étrangement la thématique d’un film nettement meilleur vu quelques jours plus tôt : Maps to the stars de David Cronenberg. Maria Enders (Juliette Binoche) est une actrice vieillissante qui ne vit qu’à travers un vieux succès au théâtre : son rôle de Sigrid, jeune fille au charme fou qui provoque le suicide d’une femme mûre, Helena. Au cours d’une soirée en hommage à l’auteur de la pièce, on propose à Maria de rejouer celle-ci mais dans le rôle d’Helena. De l’autre coté, le rôle de Sigrid est donné à une jeune actrice capricieuse aux frasques multiples (Chloë Grace Moretz).

Sils Maria : une œuvre sans saveur

Avec ce Sils Maria, Olivier Assayas livre une œuvre sans saveur dont la trame est centrée sur des personnages distants pour lesquels on n’a aucune empathie. Juliette Binoche, pourtant excellente actrice notamment dans Copie conforme (2010) d’Abbas Kiarostami qui lui a valu le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 2010, n’arrive pas à provoquer une once d’émotion dans l’esprit du spectateur. Kristen Steward, disparaissant sans explication en plein milieu de l’intrigue, n’a sûrement pas dû finir le tournage ! Enfin, la maturité de Chloë Grace Moretz ne lui permet pas de tenter d’autres rôles que celui du très léger Kick-Ass (2010, 2013) de Matthew Vaughn.

Désillusion pour ce Sils Maria, un film qui n’avait pas sa place en compétition.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 20/08/2014
  • Distribution France : Les Films du Losange
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    2 Commentaires

    1. Analyse gratuite et injustifiée qui paradoxalement n'évoque pas le film une seule fois. La critique se fonde sur le jeu d'acteurs qu'elle a pris en grippe bien avant de se décider à mettre un pas dans la salle qui projetait le film, elle ne leur laisse donc aucune chance et se ferme aveuglement à toute proposition qu'ils pourraient faire. Suffisance abjecte, écriture vaine. Merci d'ouvrir les yeux lors de la séance la prochaine fois que vous proposez d'écrire un texte a visée critique.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :