enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Curling » (2010) de Denis Côté ou le plaisir de l’angoisse

[Critique] « Curling » (2010) de Denis Côté ou le plaisir de l’angoisse

Comme un tigre en liberté qui tourne autour de votre cage, Curling de Denis Côté décrit tranquillement quelques semaines de la vie mortelle d’un père et de sa fille au fin fond du Canada. L’avis et critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Dans une nature hivernale et rude, en douce marge du monde, Curling s’intéresse à l’intimité d’un père et de sa fille solitaire de 12 ans. Entre les boulots ordinaires, Jean-François Sauvageau (Emmanuel Bilodeau) consacre un temps maladroit à Julyvonne (Philomène Bilodeau). L’équilibre fragile de leur relation sera mis en péril par des événements mystérieux…

Curling : un film qui reste gravé en soi

La lumière magnifique, le cadre au millimètre, le jeu impeccable, le rythme sûr, le hors-champ du hors-champ, tout est là pour montrer avec brio dans le long métrage Curling la marge, l’ennui, la misère psychologique et sociale, bref la vie de souffrances d’un tueur en série. Comme Martha de Rainer Werner Fassbinder, Salò ou les 120 journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini ou Henry, portrait d’un serial killer de John McNaughton, Curling fait partie de ces films qui restent gravés, qu’on adore, mais qu’on ne peut recommander à personne, par crainte que votre belle sœur ou votre dentiste n’ait rien compris !

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 26/10/2011
  • Distribution France : Capricci Films

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.