//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / THEATRE: Avignon 2011 – Bulles #01, Avignon version expressionniste/Avignon in an expressionnist version

THEATRE: Avignon 2011 – Bulles #01, Avignon version expressionniste/Avignon in an expressionnist version

Premier jour et premières impressions au 65ème Festival d’Avignon. Passé le calme matinal de la ville et le plaisir de revoir du soleil et du ciel bleu, nous voici embarqués dans les ruelles de la ville parmi les affiches, les comédiens-démarcheurs et les concerts de rue improvisés. En marge du in, ce premier jour sera placé sous le signe de l’expressionnisme avec deux spectacles du off : “Faust” et “Le Cirque des mirages”.

First day and first impressions at the 65th Avignon Festival. After a calm morning in the city and the pleasure of seeing the sun and blue sky, we are walking in the alleys of the city among the posters, door-to-door actors and impromptu street concerts. In the margins of the in festival, this first day will be placed under the sign of expressionism with two shows of the off: “Faust” and “Le Cirque des mirages”.

More in English >>

Un des chef-d’oeuvre du cinéma expressionniste allemand

Au théâtre du Collège de la Salle, la compagnie marseillaise Cartoun Sardines Théâtre revisite dans leur ciné-concert “Faust” un film muet allemand du même nom de F.W Murnau. Pendant la projection du film, Patrick Ponce double en direct tous les personnages du film pendant que ses deux acolytes, Jérôme Favarel et Pierre Marcon, l’accompagnent de leurs instruments. Avec un humour décalé et inventif (Patrick Ponce pousse le vice jusqu’à imiter un commentaire audio de Murnau sur certaines scènes de son film), les Cartoun Sardines Théâtre remettent au goût du jour un des chef-d’oeuvres du cinéma expressionniste allemand, et ce pour notre plus grand plaisir.

Un cabaret expressionniste
Au théâtre Le Chien qui fume, le poète Yanowski et le musicien Fred Parker nous embarquent dans un cabaret expressionniste à l’humour noir et grinçant : “Le Cirque des mirages”. Accompagné par le piano de Parker, Yanowski nous chante des histoires où sa maîtrise des gestes et l’univers de ses textes nous enchantent.

Deux spectacles, deux plaisirs donc. Veuillez éteindre vos téléphones portables et bon spectacle !

jici & elsa

P.S. En bonus, deux affiches de spectacles non vus mais dont le graphisme nous plaît beaucoup : “Electre” par la Compagnie Théâtre de l’Enfumeraie et “La Naïve” par la Compagnie Carrozzone Teatro.

En savoir plus :
Bulles de Culture : Avignon 2011 ;
http://www.festival-avignon.com (site officiel) ;
http://www.avignonleoff.com (site officiel) ;
http://www.cartounsardinestheatre.com (site officiel) ;
– http://www.avignon-alfa.org/theatres_alfa/college_salle.htm ;
– http://www.cirquedesmirages.com (site officiel) ;
http://www.chienquifume.com (site officiel) ;
http://www.theatre-enfumeraie.fr (site officiel) ;
http://www.carrozzoneteatro.com (site officiel).

One of the masterpieces of German Expressionist cinema

At the theater Collège de la Salle, the company from Marseille Cartoun Sardines Théâtre revisits in their cine-concert “Faust” a German silent film of the same name by F.W. Murnau. During the film, Patrick Ponce dubs in live all the characters in the film while his two partners, Jérôme Favarel et Pierre Marcon, accompany him with their instruments. With humor and invention (like Patrick Ponce imitating an audio commentary of Murnau on selected scenes), Cartoun Sardines Théâtre update one of the masterpieces of German Expressionist cinema for our pleasure.

An expressionist cabaret
At the theater Le Chien qui fume, the poet Yanowski and the musician Fred Parker take us in an expressionist cabaret with black and grating humor: “Le Cirque des mirages”. Accompanied by Parker’s piano, Yanowski sings stories where his control of gestures and the theme of his lyrics enchant us.

Two shows, two pleasures so. Please turn off your mobile phones and enjoy the show!

jici & elsa

P.S. As a bonus, two posters of shows not viewed but we really like the style of drawing: “Electre” by Compagnie Théâtre de l’Enfumeraie and “La Naïve” by Compagnie Carrozzone Teatro.

To learn more:
Bulles de Culture : Avignon 2011 ;
http://www.festival-avignon.com/en/ (official website) ;
http://www.avignonleoff.com/en (official website) ;
http://www.cartounsardinestheatre.com (official website) ;
– http://www.avignon-alfa.org/theatres_alfa/college_salle.htm ;
– http://www.cirquedesmirages.com (official website) ;
http://www.chienquifume.com (official website) ;
http://www.theatre-enfumeraie.fr (official website) ;
http://www.carrozzoneteatro.com (official website).

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Anna Karénine Compagnie Kabuki image 2

[CRITIQUE] “Anna Karénine” par Laetitia Gonzalbes : Une pièce de théâtre romanesque et poétique

Le pari est osé et il est réussi : proposer une adaptation d’Anna Karénine, mise …

Radieuse Vermine affiche

[CRITIQUE] “Radieuse Vermine” (2017) par David Mercatali : Jusqu’où seriez-vous allé ?

Parmi les 1400 spectacles joués au festival Avignon Le Off 2017 cet été, Radieuse Vermine …

Laisser un commentaire