//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer / CINEMA: Le 36ème Festival du cinéma américain de Deauville/The 36th Deauville American Film Festival

CINEMA: Le 36ème Festival du cinéma américain de Deauville/The 36th Deauville American Film Festival

Présidé par l’actrice française Emmanuelle Béart, le 36ème Festival du cinéma américain de Deauville a récompensé les films de Rodrigo Garcia, Debra Granik, David Robert Mitchell, Rodrigo Cortés et Kevin Asch.

Chaired French actress Emmanuelle Béeart, the 36th Deauville American Film Festival were awarded to films by Rodrigo Garcia, Debra Granik, David Robert Mitchell, Rodrigo Cortés and Kevin Asch.

More in English >>

GRAND PRIX
« Mother & Child » de Rodrigo Garcia (2009)

PRIX DU JURY ex aequo
« Winter’s Bone » de Debra Granik (2010)
« The Myth of the American Sleepover » de David Robert Mitchell (2009)

The Myth of the American Sleepover – Official Trailer

PRIX DE LA CRITIQUE INTERNATIONALE
« Buried » de Rodrigo Cortés (2010)

PRIX DU JURY DE LA RÉVÉLATION CARTIER
« Holy Rollers (Jewish Connection) » de Kevin Asch (2010)

En savoir plus :
Festival du cinéma américain de Deauville (site officiel) ;
Festival du cinéma américain de Deauville (Wikipédia) ;
CINEMA: « Buried », le trailer qui tue!

THE GRAND PRIZE
« Mother and Child » by Rodrigo Garcia (2009)

THE JURY PRIZE ex aequo
« Winter’s Bone » by Debra Granik (2010)
« The Myth of the American Sleepover » by David Robert Mitchell (2009)

INTERNATIONAL CRITICS AWARD
« Buried » by Rodrigo Cortés (2010)

THE MOST PROMISING NEWCOMER PRIZE
« Holy Rollers » by Kevin Asch (2010)

To learn more :
Deauville American Film Festival (official website) ;
Deauville American Film Festival (Wikipedia) ;
CINEMA: « Buried », the trailer that kills!

Check Also

Le grand méchant renard et autres contes affiche

[CRITIQUE] « Le Grand méchant renard et autres contes » (2017) de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Après son succès en librairie aux éditions Delcourt, Le grand méchant renard de Benjamin Renner …

K.O. affiche

[CRITIQUE] « K.O. » (2017) : Le mystère selon Fabrice Godert

Après des débuts sur grand écran très remarqués (Simon Werner a disparu nominé pour le …

Laisser un commentaire