//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Fondu au noir pour Alain Corneau

Fondu au noir pour Alain Corneau

Mort dans la nuit du 30 août 2010 du talentueux réalisateur français Alain Corneau qui sera enterré au cimetière du Père Lachaise (Paris, France) ce samedi 04 septembre.

 

Alain Corneau est né le 7 août 1943 à Meung-sur-Loire (Loiret, France). Après un passage à l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC), devenu FEMIS depuis, en section montage et réalisation, il fait ses premières armes en assistant des réalisateurs tels que Roger Corman (“Istanbul, mission impossible”, 1969), de Costa-Gravas (“L’Aveu”, 1970), de Marcel Camus (“Un été sauvage” et “Le mur de l’Atlantique”, 1970), de Nadine Trintignant (“Ça n’arrive qu’aux autres”, 1971) et de Jorge Semprún (“Les deux mémoires”, 1974).

Il connaîtra ensuite ses premières réussites cinématographiques avec le film noir. Ce sera tout d’abord “Police Python 357” (1976) avec Yves Montand, François Perier et Simone Signoret (César du Meilleur Montage 1977) avant le magnifique et sombre “Série noire” (1979) avec Patrick Dewaere, Myriam Boyer, Marie Trintignant et Bernard Blier.

Et au long d’une carrière en dent de scie, Alain Corneau signera trois films à succès dans des genres différents :

  • le film d’aventure “Fort Saganne” (1984) est le plus gros budget national de l’époque avec Gérard Depardieu, Philippe Noiret, Catherine Deneuve et Sophie Marceau ;
  • le drame historique “Tous les matins du monde” (1991) est un étonnant succès critique et publique sur le thème de la musique et de la peinture baroques en compagnie de Jean-Pierre Marielle et Gérard Depardieu (César 1992 du meilleur film, du meilleur réalisateur, de la meilleure actrice dans un second rôle, de la meilleure musique, de la meilleure photographie, des meilleurs costumes, du meilleur son ; Prix Louis-Delluc 1991) ;
  • la comédie dramatique “Stupeur et Tremblements” (2003) est l’adaptation réussie du livre éponyme d’Amélie Nothomb avec Sylvie Testud dans le rôle-titre (César 2004 de la meilleure actrice).

Enfin, avant de tirer définitivement sa révérence, Alain Corneau reviendra à son premier amour, le film noir, en réalisant deux films relativement décevants :

  • “Le Deuxième souffle” (2007), remake du film éponyme de Jean-Pierre Melville, avec Daniel Auteuil, Monica Belluci, Michel Blanc et Jacques Dutronc ;
  • “Crime d’amour” (2010) avec Ludivine Sagnier et Kristin Scott Thomas.
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire