//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / TELEVISION: “David Nolande”, l’esprit cartésien français/the French Cartesian spirit

TELEVISION: “David Nolande”, l’esprit cartésien français/the French Cartesian spirit

“Vous avez tué une fée, Monsieur Nolande. Il te fau­dra sau­ver beau­coup de vies pour une seule que tu as dé­truite. Si tu échoues, tu ver­ras périr l’un des tiens.”
Retour sur une série diffusée en 2006 sur la chaîne de télévision française France 2  : “David Nolande”.

“You killed a fairy, Mr Nolande. You’ll have to save many lives for only one that you have destroyed. If you fail, you’ll see one of your people die.”
Back on a serie aired in 2006 on the French television channel France 2: “David Nolande”.

More in English >>

Succès public (une moyenne de 6 millions de spectateurs) et critique (Prix de la meilleure série de prime time, de la meilleure réalisation et de la contribution artistique pour la photo et les effets spéciaux au Festival de la Fiction TV 2006), “David Nolande” fut donc une série ambitieuse dans un genre relativement atypique en France : le thriller métaphysique.

Synopsis : Un soir où David Nolande (Frédéric Diefenthal) roule trop vite, il tue accidentellement une vieille gitane et la malédiction s’abat sur lui : il a pris une vie, il doit en sauver d’autres. Et s’il échoue ou n’intervient pas assez vite, un drame terrible frappera un membre de sa famille. Rêves prémonitoires et visions de mort rythment ses jours et ses nuits et sa vie devient une course contre la montre perpétuelle pour sauver in extremis qui d’un suicide, qui d’une mort dans un incendie ou un accident de moto… Une seule solution pour sortir de cet enfer, réussir à faire lever la malédiction. Mais comment ?

L’esprit cartésien français
Engagé sur un territoire peu exploré en France, l’auteur de la série, Joël Houssin (scénariste du film “Dobermann” de Jan Kounen), flirte du côté d’une série américaine comme “Medium”. Mais contrairement à cette dernière, sa série n’accepte pas facilement le paranormal de son concept et s’oblige à en chercher les raisons (accident, traumatisme puis intervention du psychiatre) et le personnage principal ne trouve aucun appui dans ses visions dans son entourage. Là où aux États-Unis, les visions de Nolande seraient un fait acquis, au moins auprès de certaines personnes, l’esprit cartésien français oblige le scénario à revenir sans cesse dessus.

Les mystérieuses croyances gitanes
La seconde faiblesse du scénario est le peu de profondeur des personnages secondaires. La femme de Nolande, Corinne (Elsa Kikoïne), persiste à ne jamais le croire malgré les doutes. Le psychiatre de Nolande, Mathieu (Emmanuel Patron), est un ami de sa femme et ne pense qu’à la séduire et donc ne cherche à aucun moment à aider Nolande. Plus proche du personnage principal, son meilleur ami, Franck (Edouard Montoute), est la caricature du dragueur que Nolande viendra systématiquement déranger durant ses conquêtes amoureuses.
Quelques points positifs : le personnage de Sauveur (Jean-Louis Foulquier) qui est un flic chevronné à la retraite et qui porte un regard mi-croyant mi-incrédule sur les visions de Nolande. Le personnage de la gitane Bonomi (Gwendoline Hamon) que Nolande va rencontrer et sauver durant un des épisodes, est enfin un personnage lié à sa malédiction mais hélas, cette piste intéressante sera écartée dès la fin de l’épisode. Ce qui sera un des bémols d’une série où ni Nolande, ni ses amis ne penseront à faire des recherches sur les mystérieuses croyances gitanes afin de lui permettre de s’en sortir.

Widgets Amazon.fr

Univers ésotérique
Alors pourquoi parler de cette série ? Parce que malgré ces points négatifs, ce genre si peu représenté en France intrigue. En effet, malgré les défauts évoqués plus haut, on est pris par les aventures du personnage principal, la mise en scène et la lumière surprennent dans une fiction télévisuelle française à la réalisation habituellement plus plate. Très investi dans son rôle, Frédéric Diefenthal pousse la série vers l’avant malgré le peu de profondeur de son personnage et parvient à nous intéresser quelque peu à cet univers ésotérique. Hélas, il n’y aura finalement pas eu de saison 2 à la série car malgré son relatif succès, ni les créateurs ni les diffuseurs n’ont su trouver d’accord pour poursuivre cette aventure.

Innovation et fidélisation
Un bilan mi-figue mi raisin pour une série loin d’être captivante et qui comme d’autres séries avant elle, nous laisse sur notre faim (uniquement 6 épisodes pour une seule et unique saison). Car c’est peut-être aussi pour ça que la fiction a dû mal à devenir originale en France, on ne laisse pas vraiment aux créateurs le temps de développer leur concept (nombre d’épisodes restreint, saison non renouvelée). Alors s’agit-il d’un manque de créativité, d’un manque de temps, d’un manque d’audace ou d’un manque d’intérêt du public pour de nouveaux concepts ? Actuellement, les chaînes de télévision française se lancent dans l’innovation (“Carlos”, “Pigalle, la nuit”) et la fidélisation (troisième saison des séries “Hero Corp” et “Mafiosa” à venir). La fin d’un esprit cartésien ? À suivre..

jici

“David Nolande” (2006)
1 Saison
6 Episodes de 52 min
Scénario, adaptation et dialogues : Joël Houssin et Valérie Fadini (épisodes 4 et 5)
Réalisation : Nicolas Cuche
Casting : Frédéric Diefenthal (David Nolande), Jean-Louis Foulquier (Sauveur), Edouard Montoute (Franck), Elsa Kikoïne (Corinne), Claude Faraldo (Alexian), Manon Lanneau (Natasha), Natalia Dontcheva (Manon), Christian Hening (Michel), Josiane Balasko (Sofia), Emmanuel Patron (Mathieu), Gwendoline Hamon (Bonomi)
Musique : Christophe La Pinta
Image : José Gerel
Son : Pierre Gauthier
Montage : Frédéric Massiot
Production : GMT Productions, France 2, Stromboli Pictures, RTBF

En savoir plus :
– “David Nolande” (site officiel) ;
“David Nolande” (Wikipédia) ;
“David Nolande” (IMDb) ;
Joël Houssin (Wikipédia) ;
Joël Houssin (IMDb) ;
“Carlos” (site officiel) ;
TELEVISION: “Pigalle, la nuit”, une série entre réalisme et fantastique (1/2) ;
TELEVISION: “Pigalle, la nuit”, une série entre réalisme et fantastique (2/2) ;
– “Hero Corp”, la série des super-héros moisis (Ma Blogosphère) ;
“Mafiosa” (site officiel).

Public (an average of 6,000,000 viewers) and critical successes (Award for best prime-time serie, best director and artistic contribution to photography and special effects for TV Drama Festival 2006), “David Nolande” was therefore an ambitious series in an unusual gender in France: the metaphysical thriller.

Synopsis: An evening where David Nolande (Frederic Diefenthal) is driving too fast, he accidentally kills an old gypsy and a curse fell on him : he took a life and he has to save others. And if he fails or does not intervene quickly enough, a terrible tragedy will strike one member of his family. Prophetic dreams and visions of death punctuate his days and nights and his life becomes a perpetual race against time to save people at the last minute from suicide, from death in a fire or from a motorcycle accident… Only one solution to get out of this hell, to succeed to stop the curse. But how?

French Cartesian spirit
The author of the serie, Joël Houssin (writer of the film “Dobermann” by Jan Kounen) is flirting on the side of an American serie like “Medium”. But unlike this one, his serie does not readily accept the concept of the paranormal and is obliged to seek the reasons (injury, trauma then psychiatric intervention) and the main character finds no support in his visions in his entourage. Where in the United States, the visions of Nolande would be taken for granted, at least to some people, the French Cartesian spirit obliges the script to talk about it ceaselessly.

Mysterious Gypsy beliefs
The second weakness of the script is the little depth of secondary characters. Nolande’s wife, Corinne (Elsa Kikoïne), still does not believe him despite misgivings. Nolande’s psychiatrist, Mathieu (Emmanuel Patron), is a friend of his wife and thinks only of seducing her and then is not trying at any time to help Nolande. Closer to the main character, his best friend, Franck (Edouard Montoute), is the caricature of a seducer that will always be bothered by Nolande during his amorous conquests.
Some positives: the character of Sauver (Jean-Louis Foulquier) who is a retired experienced cop who looks at Nolande’s visions with belief and scepticism together. The character of the gypsy Bonomi (Gwendoline Hamon) who Nolande will meet and save for one episode, is finally a character linked to his curse, but alas, this interesting track will be eliminated at the end of the episode. This will be one of flats of the serie where neither Nolande nor his friends will not think to make research on the mysterious gypsy beliefs to enable him to stop the curse.

Widgets Amazon.fr

Esoteric Universe
So why are we talking about this serie? Because despite these negative points, this gender so little represented in France intrigues. Indeed, despite the lacks mentioned above, we follow the adventures of main character, direction and light are surprising in a television drama where French realization is usually flatter. Intensely interested in his part, Frederic Diefenthal pushes the series forward despite the little depth of his character and makes us interest in this esoteric universe. Unfortunately, there has been no season 2 of the serie because, despite its relative success, neither authors nor the broadcasters have been able to reach agreement to pursue this adventure.

Innovation and fidelity
A mitigated impression for a serie far from exciting and, like other series before, stops too early (only 6 episodes for a one and only season). For it is perhaps also why the fiction has been struggling to become original in France, we really do not give enough time to creators to develop their concept (limited number of episodes, season not renewed). So is it a lack of creativity, lack of time, lack of courage or lack of public interest for new concepts? Nowadays, the French television engage in innovation (“Carlos”, “Pigalle, the night”) and fidelity (third season of the series “Hero Corp” and “Mafiosa” to come). The end of a Cartesian mind? To be continued..

jici

“David Nolande” (2006)
1 Season
6 Episodes of 52 min
Script: Joël Houssin and Valérie Fadini (episodes 4 and 5)
Direction: Nicolas Cuche
Cast: Frédéric Diefenthal (David Nolande), Jean-Louis Foulquier (Sauveur), Edouard Montoute (Franck), Elsa Kikoïne (Corinne), Claude Faraldo (Alexian), Manon Lanneau (Natasha), Natalia Dontcheva (Manon), Christian Hening (Michel), Josiane Balasko (Sofia), Emmanuel Patron (Mathieu), Gwendoline Hamon (Bonomi)
Music: Christophe La Pinta
Image: José Gerel
Sound: Pierre Gauthier
Editing: Frédéric Massiot
Production: GMT Productions, France 2, Stromboli Pictures, RTBF

To learn more:
– “David Nolande” (official website) ;
“David Nolande” (Wikipedia) ;
“David Nolande” (IMDb) ;
Joël Houssin (Wikipedia) ;
Joël Houssin (IMDb) ;
“Carlos” (official website) ;
TELEVISION: “Pigalle, la nuit”, a serie between realism and fantastic (1/2) ;
TELEVISION: “Pigalle, la nuit”, a serie between realism and fantastic (2/2) ;
– “Hero Corp”, la série des super-héros moisis (Ma Blogosphère) ;
“Mafiosa” (official website).

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire