//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Chaque jour est une fête », « In the Air »

[CRITIQUE] « Chaque jour est une fête », « In the Air »

Nos critique de films de « Chaque jour est une fête » de Dima El-Horr et « In the Air » de Jason Reitman.

 

Chaque jour est une fête,
trois femmes dans le désert

 

Synopsis :

Jour de la fête de l’indépendance du Liban, trois femmes qui ne se connaissent pas prennent un même bus qui va les emmener voir leurs maris à la prison située dans l’arrière-pays. Mais dans un pays toujours en proie à des guerres civiles, elles vont vite se retrouver livrer à elles-même dans une région aride et désertique.

Si le film Chaque jour est une fête tire un peu trop en longueur, il reste à découvrir de une magnifique région désertique du Liban, trois actrices belles et sensuelles (Hiam Abbass, Manal Khader et Raïa Haïdar) et des situations absurdes et amusantes (passage d’anonymes réfugiés ou rencontre avec un transporteur de poules).

Mention spéciale à la bande annonce française particulièrement réussie de Chaque jour est une fête qui montre un talent certain de réalisation à suivre chez Dima El-Horr.

 

 

En savoir plus :

  • Chaque jour est une fête (Every Day is a Holiday, 2009)
    Réalisation : Dima El-Horr
    Scénario : Dima El-Horr et Rabih Mroué
    Image : Dominique Gentil
    Montage : Jacques Comets
    Casting : Hiam Abbass, Manal Khader, Raïa Haïdar…

In the Air, what else?

 

Synopsis :

Ryan Bingham (George Clooney), un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille) jusqu’à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre.

A force de le voir systématiquement boire son expresso dans la cafétéria d’un aéroport, il n’y a rien d’étonnant à découvrir l’acteur américain George Clooney courir après le record de miles sur sa carte fidélité de l’American Airlines dans In the Air.

Spécialiste d’histoire aux personnages provocateurs, un lobbyiste du tabac dans Thank you for smoking (2005) ou une adolescente enceinte dans Juno (2007), Jason Reitman signe avec In the Air l’histoire d’un homme dont le travail consiste à aider des entreprises à renvoyer leurs employés avec un risque légal minimum.

Si le film In the Air décolle grâce à son histoire et à ce personnage dont la vie va basculer au contact d’une jeune collaboratrice (Anna Kendrick) et d’une nouvelle amante (Vera Farmiga), le vol flirte sans réellement se décider entre comédie romantique et dramatique, nous posant sur le sol d’autant plus sur notre faim.

 

 

Enfin, petite remarque sur le studio américain ShadowPlay qui réalisé le générique du film In the Air dans une esthétique très Google Maps. Déjà auteur des génériques de Thank you for smoking et de Juno, ShadowPlay récidive ici avec un générique étonnant et réussi visuellement, où images aériennes et ciel nuageux allient poésie et abstraction sur la musique à cordes du compositeur américain Rolfe Kent.

 

 

En savoir plus :

  • In the air (Up in the air, 2009)
    Réalisation : Jason Reitman
    Scénario : Jason Reitman et Sheldon Turner
    Image : Eric Steelberg
    Montage : Dana E. Glauberman
    Musique : Rolfe Kent

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz est parti aux États-Unis pour tourner son film Message From The …

Laisser un commentaire