//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Le dernier conte d’Éric Rohmer
rohmer-eric-image
© D.R.

Le dernier conte d’Éric Rohmer

Cinéaste français, Éric Rohmer, né Maurice Henri Joseph Schérer à Tulle (Corrèze) le 21 mars 1920, est mort le lundi 11 janvier 2010 à Paris.

Adulé ou détesté (cf. la réplique « J’ai vu un film de Rohmer une fois. C’était un peu comme regarder la peinture sécher » de Gene Hackman dans « La fugue » d’Arthur Penn), Eric Rohmer aura laissé son empreinte dans l’Histoire cinématographique mondiale.

Rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma de 1957 à 1963, fondateur avec le réalisateur Barbet Schroeder de la société de production et de distribution cinématographique française Les Films du Losange en 1962, Eric Rohmer a réalisé plus d’une cinquantaine de films (courts métrages, long métrages, téléfilms et documentaires).

De « Ma Nuit chez Maud » (Prix Méliès 1969, Prix du Meilleur Scénario au New York Film Critics Circle Awards 1970 et au National Society of Film Critics Awards 1971) à son dernier film « Les Amours d’Astrée et de Céladon » (Lion d’or à la Mostra de Venise 2007 et Étoile d’or de la révélation masculine française 2007) après un petit détour par « Pauline à la plage » (Ours d’argent du meilleur réalisateur au Festival international du film de Berlin 1983 et Prix Méliès 1983), Eric Rohmer, doyen des réalisateurs de la Nouvelle Vague, a souvent filmé les atermoiements amoureux qui conduisent hommes et femmes à philosopher sur la vie.

Check Also

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

The Circle affiche film

[CRITIQUE] « The Circle » (2017), l’avenir transparent

The Circle de James Ponsoldt est une dystopie adaptée du livre best-seller de Dave Eggers sur …

Un commentaire

Laisser un commentaire