//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / [CRITIQUE] « Attentat à la mangue » (2009) de Mohammed Hanif
a case of exploding mangoes book

[CRITIQUE] « Attentat à la mangue » (2009) de Mohammed Hanif

Après le polar sud-africain, contemporain et noir Zulu de Caryl Férey, direction les années 80 au Pakistan avec Attentat à la mangue (A Case of Exploding Mangoes) de Mohammed Hanif.

Synopsis :

Pourquoi un Hercules C130, l’appareil le plus sûr du monde, s’écrase-t-il le 17 août 1988, avec à son bord le général Zia ul Haq, dictateur du Pakistan, une brochette de chefs d’état-major et l’ambassadeur des Etats-Unis ? Un vieil adage prétend qu’un avion tombe du ciel lorsque deux amants se séparent… Le sous-officier Ali Shigri a mis du poison à la pointe de son sabre. Son ami Obaid répond à tout avec un pschitt pschitt d’eau de Cologne et un vers de Rilke. Ali Shigri se demande : ‘Qui a tué mon père ? Qui le vengera ?’ Dans le même temps, le dictateur lit chaque matin le Coran comme on consulte un horoscope. Un corbeau franchit clandestinement la frontière entre l’Inde et le Pakistan. Le syndicat des propriétaires de plantations de mangues joue-t-il un double jeu ?

Attentat à la mangue :
un récit corrosif et noir

 

Ancien pilote de l’armée de l’air pakistanaise, ancien journaliste américain et anglais, l’écrivain Mohammed Hanif se délecte à nous décrire une période où la guerre entre les États-Unis et l’U.R.S.S. touche à sa fin en Afghanistan. Sur les traces du sous-officier Ali Shigri, fils du célèbre colonel  feu Shigri, un long flash-back nous explique l’enchaînement de situations ayant conduit à un  incroyable et mystérieux crash aérien ayant réellement eu lieu en 1988. Armée corrompue, fondamentalisme religieux, basses manœuvres politiques, des services de renseignements aux méthodes inhumaines, le style de l’auteur n’épargne personne.

Embarqués par le surprenant récit corrosif et noir de Mohammed Hanif, nous naviguons entre complot et conspiration jusqu’au dénouement final, un tantinet décevant.

La lecture du Prix du Commonwealth du Nouveau Roman 2009, Attentat à la mangue de Mohammed Hanif, vous plongera donc au cœur du Pakistan des années 80, déjà très lié à l’histoire de l’Afghanistan évidemment,  comme pour mieux appréhender une situation actuelle toujours aussi confuse.

Check Also

Le Magicien sur la passerelle Ming-yi Wu couverture livre

♥ [CRITIQUE] « Le Magicien sur la passerelle » : Un entre-deux envoûtant entre roman et nouvelle

La maison d’édition L’Asiathèque vous propose une enquête sur les traces d’un mystérieux illusionniste dans …

Taipei, Histoires au coin de la rue

[CRITIQUE] « Tapei, histoires au coin de la rue » : Des nouvelles captivantes

La maison d’édition L’Asiathèque propose, avec Tapei, histoires au coin de la rue, un recueil …

Laisser un commentaire