//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / Better Off Ted, capitalisme fou

Better Off Ted, capitalisme fou

Diffusée aux États-Unis depuis mars 2009 sur ABC, “Better Off Ted” est une série américaine créée par Victor Fresco. La première saison compte 13 épisodes et une seconde de 18 épisodes est prévue à partir de début 2010.

Fils spirituel de Sam Lawry, le personnage joué par Jonathan Price dans “Brazil” de Terry Gilliam, et de Norville Banes, interprété par Tim Robbins dans “Le Grand Saut” des frères Coen, Ted Crisp est un jeune cadre dynamique, ambitieux et brillant qui dirige le secteur Recherche et Développement de la multinationale toute-puissante Veridian Dynamics. Entre Veronica, sa supérieure froide et amorale avec laquelle il a eu une brève aventure (interprétée avec un plaisir évident par Portia de Rossi, la Nelle de “Ally McBeal”), et Phil et Lem, ses deux génies scientifiques désespérément asociaux, Ted s´efforce de ne pas tomber amoureux de Linda, testeuse de produits et centre moral intransigeant de l´équipe, qui de son côté fait tout pour.

Les intrigues évoluent pour l´essentiel dans les décors aseptisés de la société fictive Veridian Dynamics, qui fait feu de tout bois en inventant les bidules les plus improbables en s´encombrant le moins possible de dilemmes moraux, et si possible d´aucune conséquence légale, tels que citrouilles explosives, fours à énergie solaire involontairement radioactifs, ou caleçons à GPS intégré pour l´armée. Tous les épisodes contiennent ainsi une publicité pour la société qui se conclue par un slogan chaque fois différent. Dans celle du Pilote, le slogan est : “La vie. Meilleure”. Ce qu´on pourrait prendre pour de l´altruisme n´est en fait qu´une volonté déguisée de jouer les apprentis sorciers !

Joyeuse satire du capitalisme, “Better Off Ted” est à ranger aux côtés de “Brazil” et du “Grand Saut” pour sa description loufoque d´une bureaucratie déshumanisante plongeant en ligne droite dans la folie. L´épisode 6, “Good Bye, Mr Chips”, est même une référence directe au film de Gilliam : Ted se voit “effacé” des systèmes de la société suite à un problème informatique, ce qui donne lieu à d´absurdes dialogues :

TED : “Je n´en peux plus ! Je travaille ici, J’EXISTE !”
VERONICA : “Je sais que tu existes. C´est l´ordinateur qu´il faut que tu convainques.”

 

Créée par : Victor Fresco
Diffusée sur : ABC
Saison 1 : 13x22min
Saison 2 : En production/In production

Equipe artistique
Ted Crisp : Jay Harrington
Veronica Palmer : Portia de Rossi
Linda Katherine Zordling : Andrea Anders
Lem Hewitt : Malcolm Barrett
Phil Myman : Jonathan Slavin
Rose Crisp : Isabella Acres

 

 

Laisser un commentaire