enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
NISHIJIMA/NETFLIX © 2021

♥ Critique / « Halston » de Ryan Murphy sur Netflix : entre mode et coke

Après la série Hollywood en mai 2020, le célère producteur Ryan Murphy continue de raconter ceux et celles ayant formé l’élite glamour. Depuis le 14 mai 2021, sa toute nouvelle série Halston est disponible sur Netflix avec qui il a signé un contrat d’exclusivité. Impeccablement porté par Ewan McGregor, Halston est un coup de cœur Bulles de Culture. La critique et l’avis série de Bulles de Culture 

Synopsis :

La gloire et les larmes. Le succès et la drogue. La peur de l’abandon et l’égo gonflé. Halston, c’était tout ça. Surtout connu aux USA, il a aujourd’hui droit à un coup de projecteur sur lui pour le reste du monde sur Netflix.

Halston : dans la tête d’un couturier de mode

Jackie Kennedy avait porté un de ses chapeaux à l’investiture de son mari en janvier 1961, et c’était parti. Le nom de Roy Halston Frowick ne vous dit sans doute rien, et c’est normal. A une époque où les créateurs français et américains, il était plus connu de l’autre coté de l’Atlantique et vite attaché à de grands groupes ayant racheté sa marque, son nom. Halston avait quasiment tout perdu. C’est cela que souhaite nous raconter Ryan Murphy – ici en sa qualité de producteur et de co-scénariste – en 5 épisodes dynamiques. Le mythe impérial des grands groupes existe bel et bien, celui des artistes qui ont besoin de se sentir plus que de simples mortels, également.

Un casting 5 étoiles

HALSTON
WHILDEN/NETFLIX © 2021

A l’heure où influenceurs et bloggers racontent leur vie sur les réseaux sociaux, la mini-série Halston débarque sur Netflix avec toute sa sophistication et sa vie d’artiste. Nous sommes mêmes tentés de dire vie de star, étant donné que tout ce qu’Halston souhaitait était de faire du formidable, de l’innovant, du chic. Celui qui pouvait claquer, en un an, plus de 50.000 dollars dans des orchidées, se dévoile ici… tout en gardant sa part de mystère. Les critiques actuelles pointent le fait que Murphy ne choisit pas son camp. Habité par ses démons-fantômes, l’audacieux styliste et créateur passe ici son temps à visiter des lieux qu’il veut acheter ou à rire avec Liza Minelli, sa meilleure amie. Mais ça nous suffit. Le casting est tellement impeccable (l’Ecossais Ewan McGregor en tête) et joue dans une photographie superbe, qu’on s’estime gâtés.

Le choix de Ryan Murphy et de ses scénaristes est donc ici de nous plonger directement dans les prémices de la gloire Halstonienne avant son lancement dans le secteur de la maroquinerie, literie, parfumerie. Les images sont léchées, l’époque du Studio 54 très bien recréée. Le reste est évidemment prévisible : les larmes derrière la gloire et l’abus de paradis artificiels forment un thème maintes fois repris dans des biopics divers. Mais cette série a du charme et du chien.

A noter que Ewan McGregor a encore un projet avec Netflix et Guillermo Del Toro : la comédie musicale animée Pinocchio où il doublera Jimini Cricket.

En savoir plus :

  • Halston, une série Netflix disponible sur la plateforme SVOD depuis le vendredi 14 mai 2021 (5 épisodes).
Luigi Lattuca
Follow me